RMC

Stationnement à Nice: 1 000 PV dressés chaque jour

-

- - -

Depuis le 15 janvier dernier, dans le cadre de la réforme qui laisse l’entière responsabilité du stationnement aux municipalités, la ville a mis en place une mesure qui fait râler les commerçants et les riverains.

La nouvelle politique de stationnement à Nice fait mal au portefeuille. Interdiction de rester garer plus de deux heures au même endroit sous peine d’être sanctionné. 

"En 2017, à peine 9% des gens s’acquittaient du stationnement"

Si le prix de l’amende est passé de 17 à 16 euros, le même véhicule peut désormais être verbalisé plusieurs fois dans la même journée. Et forcément, le nombre de PV a explosé. L’an dernier, 300 PV ont été dressés chaque jour. Depuis le 15 janvier, le nombre est passé à 1 000. Gaël Nofri, adjoint en charge du stationnement, se défend de vouloir faire du chiffre.

"En 2017, à peine 9% des gens s’acquittaient du stationnement. Nous ne voulons pas faire du sans voiture, nous voulons faire de l’intelligent. C’est au service de l’attractivité, de la rotation et de la fluidification".

"Tout seul à la boutique, je ne peux pas aller renouveler mon temps de stationnement"

Les commerçants sont les plus énervés. En 2 jours, Tony a pris 4 PV de 16 euros. "On se retrouve avec un gros paquet d’amendes parce que toutes les deux heures il faut aller au parcmètre. Quand je me retrouve tout seul à la boutique, je ne peux pas aller renouveler mon temps de stationnement donc je stresse".

Les Niçois peuvent se rassurer, le dimanche et les jours fériés resteront bien gratuit. Malgré ça, depuis cette nouvelle politique de stationnement, Laurie, 25 ans, a pris la décision de changer ses habitudes.

"Je prenais régulièrement des amendes donc à un moment donné, c’est ce qui a fait que je ne viens plus dans le centre-ville pour faire mon shopping. On est obligé de descendre à pied et se garer un peu excentré de Nice. La crainte c’est de tourner, de ne pas trouver de place et de payer et repayer pour au final, en avoir pour beaucoup de frais pour une simple course".
Kelly Vargin (avec C.P.)