RMC

Tarif préférentiel à EDF et GDF: "Un avantage en nature comme beaucoup de salariés"

Un rapport de la commission d'enquête parlementaire sur les tarifs de l'énergie suggère à EDF et GDF de repenser le tarif préférentiel accordé à leurs salariés et retraités, soit 306.000 foyers qui bénéficient de factures allégées. "Un avantage comme un autre qui fait partie de notre rémunération", se défend sur RMC une salariées d'EDF.

Leur facture d'électricité annuelle est comprise entre 75 et 110 euros. 306.000 foyers, de salariés ou de retraités d'EDF GDF, ainsi que d'entreprises locales de distribution, bénéficient d'un tarif préférentiel sur leur facture d'énergie, que ce soit pour leur résidence principale comme secondaire. Un privilège qui date de la fin de la seconde guerre mondiale. Un rapport de la commission d'enquête parlementaire sur les tarifs d'électricité suggère à EDF de repenser cet acquis social. Un avantage qui coûte cher à EDF: 2,3 milliards d'euros en 2010. Selon un rapport de la Cour des comptes, l'argent est récupéré sur les factures de l'ensemble des particuliers.

"Comparable au boulanger qui ne paie pas son pain et ses gâteaux"

Anne Debregeas, cadre chez EDF, bénéficie de cet avantage. Cette mère de deux enfants est propriétaire d'une maison de 130 m2. Le montant de sa facture annuelle d'électricité est dérisoire : 94,49 euros l'an dernier. "Ah non ce n'est pas beaucoup", reconnaît-elle sur RMC. Mais pour elle c'est un avantage comme un autre :

"On paie effectivement très peu, on a un avantage en nature comme beaucoup de salariés dans beaucoup d'entreprises. C'est comparable au boulanger qui ne paie pas son pain et ses gâteaux. Ça fait partie de notre rémunération, c'est une rémunération qui est minime par rapport à bien d'autres choses. Je ne comprends pas pourquoi beaucoup de personnes se focalisent sur cette question, alors que si on avait dit les agents d'EDF ont eu une augmentation de 100 euros par mois, personne ne relèverait ça".

"Un agent EDF n'est pas plus gaspilleur que n'importe quel autre citoyen"

Selon la Cour des comptes (rapport de 2013), les agents qui bénéficient de cette ristourne consomment – en moyenne - trois fois plus d'électricité que les autres foyers. Les députés mettent en avant le risque de gaspillage et préconisent de plafonner leur consommation domestique. Un argument rejeté par Jean-Pierre Lettron, délégué syndical CGT à EDF.

"Est-ce qu'un agent EDF a envie de se chauffer à 30° uniquement pour le plaisir de gaspiller, interroge-t-il. Un agent EDF n'est pas plus gaspilleur que n'importe quel autre citoyen. Il y a toujours des dérives possibles, mais au même titre qu'il y a des députés qui piquent dans la caisse, il peut y avoir un pourcentage d'agent EDF qui gaspille. Mais l'agent EDF n'est pas un gaspilleur, comme tous les députés n'ont pas piqué dans la caisse, ou n'ont pas des comptes en Suisse".

Ce n'est pas la première fois que les députés veulent s'attaquer à cet avantage, mais devant la mobilisation des salariés d'EDF, aucune réforme n'a jamais vu le jour après avoir été envisagée dans les années 80 et 2000.

VOTEZ - Trouvez-vous normal la pratique de facture allégée pour le personnel EDF-GDF?

Philippe Gril avec Benoît Ballet