RMC

"C’est mon seul passe-temps": la forte attente des fans avant la sortie de FIFA 23

Le jeu phare FIFA 23 sort ce vendredi sur toutes les consoles. La dernière édition, FIFA 22, s'était écoulée à 1,5 million d'exemplaires en France. Et cette année encore, les chiffres des ventes devraient être très bons, avec notamment le "cross-play" ajouté pour la première fois au jeu.

C'est l'un des biens culturels les plus vendus en France. Le jeu vidéo de football FIFA 23 sort ce vendredi. Véritable référence dans le domaine des simulations sportives, le jeu est édité chaque année par l'éditeur américain Electronic Arts depuis 1993. Depuis cette date, il s'est écoulé à plus de 325 millions d'exemplaires dans le monde.

Chaque année, c'est un rituel pour Noah. Cet étudiant de 18 ans s’est même procuré une version à 100 euros pour profiter du jeu dès mardi minuit.

“Depuis deux semaines, il est précommandé. Je suis un éternel insatisfait. Chaque fois, il me manque quelque chose sur le jeu, mais chaque année, il est de plus en plus réaliste”, confie-t-il.

Alexandre, 22 ans, sera en possession ce vendredi de la version standard à 70 euros. Un investissement obligatoire pour ce fan de la franchise. “Je les ai tous depuis FIFA 12, donc depuis que je suis petit. C’est l’un des seuls plaisirs que je me fais chaque année, c’est mon seul passe-temps”, indique-t-il.

Autre stratégie pour Théo, attendre que le prix baisse. Mais il a une technique pour tout de même jouer à FIFA. “Je suis un peu malin, je vais jouer chez les potes qui ont déjà le jeu”, s’amuse-t-il.

Le dernier FIFA de l'histoire des FIFA

Un incontournable des moments entre amis, sans véritable concurrence. C’est ce qui rend ce jeu populaire, explique Laurent Michaud, économiste des jeux vidéo.

“A chaque rentrée, on va nous parler du dernier IPhone et bien là, chaque année à la même période, le FIFA de l’année en cours sort. C’est un jeu qui est très ancien, il a presque 30 ans. Mais c’est un jeu qui est la référence en termes de jeu de foot”, détaille-t-il.

Et petite révolution pour cet opus, deux adversaires possédant chacun une console différente pourront désormais s’affronter en ligne, grâce à la fonction “cross-plateforme”. Ce jeu est aussi un peu particulier, car c'est la dernière année que FIFA s'appelle… FIFA. En effet, en raison de la fin de l'accord entre le développeur Electronic Arts et la Fédération internationale de football, le prochain opus s'appellera "EA SPORTS FC".

“C’est la fin d’un partenariat de 30 ans. C’est juste un changement de nom. Il y a eu une négociation financière qui ne s’est pas faîte, tout simplement parce que la FIFA avait d’autres ambitions ou voulait augmenter le prix de cette licence”, explique Julien Tellouck, animateur-producteur à “Game One".

Quelques candidats sont crédibles pour prendre la suite d’Electronic Arts et sortir un jeu de foot concurrentiel, notamment le studio 2K qui fait lui chaque année le jeu de référence en basket.

Kévin Gasser avec Guillaume Descours