RMC

Ces outils technologiques qui peuvent nous aider à prévenir le terrorisme

Caméra capable de détecter les objets cachés derrière les vêtements, capteurs électroniques pouvant repérer les produits chimiques entrant dans la fabrication de bombes artisanales… Notre expert high-tech Anthony Morel détaille quelques unes des dernières innovations technologiques en matière de lutte contre le terrorisme.

Alors que se pose la question de failles dans le renseignement après les attentats de Paris qui ont fait au moins 129 morts vendredi 13 novembre, de des innovations technologiques pourraient bientôt permettre de d'améliorer la collecte d'informations en matière de lutte contre le terrorisme. 

  • Des capteurs dans les égoûts pour repérer la fabrication de bombes artisanales

Le projet, appelé Emphasis, est testé en ce moment à Stockholm. Ce sont des capteurs électroniques que l’on place dans les égoûts, et qui sont capables de détecter à l’échelle d’une ville des traces mêmes infimes de produits chimiques qui entrent dans la fabrication d’explosifs artisanaux. L’idée: si un terroriste fabrique une bombe dans une maison ou un appartement, à un moment ou à un autre il va utiliser de l’eau dans le processus, ou pour se laver les mains, et donc qu’il va y avoir des traces de produits chimiques même en toute petite quantité dans les eaux usées. Les capteurs vont envoyer ces informations en temps réel vers les forces de police qui vont les décortiquer pour voir s’il est utile d’intervenir.

  • Des capteurs sur les immeubles pour déceler les vapeurs suspectes

Là aussi, il s’agit de repérer les traces de fabrication d’explosifs mais dans l’air. Les capteurs seraient placés sur les toits des immeubles et seraient capables de renifler l’air qui nous entoure pour trouver vapeurs suspectes, en partant du principe que lorsque l’on fabrique une bombe, à un moment on doit aérer parce que des produits chimiques sont utilisés. La technologie intéresse très sérieusement le ministère de la défense britannique et le ministère de l’intérieur américain.

  • Une caméra pour détecter les objets dissimulés sous les vêtements

A Villeneuve d’Ascq, près de Lille, une entreprise travaille sur une caméra ultra-perfectionnée capable de détecter n’importe quel objet dangereux instanément dans un rayon de 10 mètres, et même à travers les vêtements. De la forme d’une grosse poubelle, la Millicam sert de complément aux portiques de sécurité. Elle scanne tous les passants, dans une gare par exemple. Elle va détecter ce qu’on appelle les hyperfréquences, des ondes qui sont émises par le corps humain, et qui sont bloquées par les objets que l’on porte sur nous. Par contraste, on voit tous les objets que vous portez sur vous, que ce soit un pistolet, un portefeuille ou une bouteille d’eau. L’alarme se met alors à biper. La Millicam permet de la même manière d’analyser les colis suspects. La technologie, déjà utilisée dans les gares et les aéroports en Chine, n’a pas encore été homologuée en Europe.

V.R. avec Anthony Morel