RMC

Comment arrondir ses fins de mois grâce à son smartphone

Dans "Estelle Midi" ce jeudi sur RMC et RMC Story, Anthony Morel a expliqué comment arrondir ses fins de mois grâce à son smartphone.

Des applications qui permettent de gagner quelques euros supplémentaires par mois sans trop d’effort… Pas pour devenir millionnaire, mais pour glaner quelques euros sans trop se compliquer la vie. Première méthode : aller au supermarché et prendre des photos. C’est ce que proposent BeMyEye, Mobeye… Devenir des clients mystère et être payé pour ça. Tout passe par le smartphone. L’application vous géo-localise et vous propose une liste de missions près de l’endroit où vous vous trouvez, comme aller vérifier si le supermarché à côté de chez vous vend tel modèle de rasoir et s’il est bien mis en avant dans les rayons. Vous allez prendre une photo, l’envoyer, vous répondez à une ou deux questions et la mission est validée. Une fois que c’est fait, un ou deux jours après, vous êtes payé. La somme payée varie selon la mission, de 1 à 7 euros environ. Pas énorme, mais en même temps ça ne prend pas beaucoup de temps et ça permet d’alléger la facture des courses que vous êtes en train de faire. Plus de 3 millions d’utilisateurs pour BeMyEye, dont beaucoup d’étudiants et de retraités qui téléchargent ce genre d’outil qui permet de gagner 30 ou 40 euros par mois sans trop d’efforts et une centaine d’euros si on prend le temps. Mais à ce niveau-là ça devient presque du travail dissimulé…

Des centimes contre des pas

Une autre application propose de gagner de l’argent… en marchant. L’application s’appelle WeWard, elle connaît un gros succès depuis création en 2019 et encore plus ces derniers temps (elle figure parmi les applis les plus téléchargées du moment, plus de 4 millions de téléchargements en France). Le principe : vous payer en fonction des pas que vous faites tout au long de la journée. Le soir, il faut valider le nombre de pas en ouvrant l’application. Ne vous attendez pas à gagner des fortunes évidemment… Le barème, c’est 20.000 pas pour 25 wards (la monnaie de l’appli), soit 18 centimes d’euros environ. Donc au maximum, en étant un très gros marcheur ou coureur, on va générer 5 euros par mois. Un peu plus parce qu’on peut gagner des bonus, en regardant une publicité par exemple ou en répondant à une enquête d’opinion, toujours à travers cette appli. C’est peu, mais ça ne demande rien à part télécharger l’application. Ils se financent via des partenariats avec des marques (qui proposent des promos via l’appli) et en revendant vos données à des fins de ciblage publicitaire : pas de miracle, si c’est gratuit, c’est vous le produit ! Pour les coureurs, vous pouvez cumuler ça avec Running heroes, qui fonctionne un peu sur le même modèle et qui propose des promos en fonction des km que vous parcourez.

De l’épargne ou du placement en bourse

Une autre application permet de mettre de l’argent de côté… sans même s’en rendre compte. Des applications de micro-épargne, comme Birdycent ou encore Ismo. Dès que vous faites un achat, au supermarché, dans un restaurant, elle va arrondir la somme à l'euro supérieur. Et soit la mettre dans une tirelire (vacances, cadeaux de Noël) ou carrément les investir pour vous en bourse. Donc en gros vous faites vos courses, vous en avez pour 45,30 euros, vous avez 70 centimes qui vont être directement placés pour vous sur un portefeuille qui comporte des actions, plus ou moins risquées selon votre choix... Ça vise notamment les jeunes utilisateurs, pour qui investir peut être intimidant. Et puis surtout, c'est complètement indolore, centime par centime. Sauf qu'à la fin de l'année, la somme accumulée peut être non négligeable. En moyenne, 120 à 150 euros.

Anthony Morel