RMC

Comment l'appli "Handsaway" aide les femmes à signaler les agressions sexistes

Grâce à des applications mobile, les victimes peuvent parfois bénéficier d'aides de personnes qui se trouvent à proximité. C'est le cas de l'application HandsAway qui a été lancée en octobre 2016.

Comment lutter efficacement contre le harcèlement de rue ? 5 parlementaires ont été chargés de rédiger un rapport sur le sujet, remis ce mercredi. Aujourd'hui, il existe déjà plusieurs applications mobiles qui permettent aux victimes de harcèlement de rue de rapporter leurs agressions.

Nous avons été à la rencontre de Tiphaine qui a pu utiliser cette application alors qu'elle était victime de harcèlement verbal lors d'un footing. "Je suis passée devant un groupe d'hommes qui m'ont abordé de manière pas très valorisante. J'ai décidé de les ignorer et ils m'ont insulté, c'était assez violent".

Géolocalisation et signalement à la police dans le futur ?

C'est ce qui l'a poussé à déclarer l'agression sur l'application qui prend la forme d'une carte où l'on peut où et comment l'agression s'est déroulée. 10 000 alertes ont été générées depuis la création de l'appli' en 2016.

Pour Alma Guirao, sa fondatrice, ces chiffres reflètent la nécessité de développer l'outil et de développer de nouvelles façons de signaler les infractions. "L'idée d'une cartographie, pour répertorier les 'zones à risques', la police pourrait intervenir parce qu'il y a beaucoup de signalements à cet endroit".

Pour les harceleurs pris en flagrant délit, le rapport remis aujourd'hui préconise une amende immédiate de 90 euros. 

Charlotte Peyronnet