RMC

Détecteur de chute, canne intelligente, pilulier connecté: l’innovation qui aide les personnes âgées

Plusieurs innovations technologiques permettent aux personnes âgées de rester autonomes plus longtemps, par exemple.

Il n’y a pas d’âge pour être geek. La "silver tech", la "technologie des cheveux gris", se met au service des personnes âgées, notamment pour les aider à rester autonomes plus longtemps. Un énorme enjeu de santé publique, avec des innovations qui permettent de rester plus longtemps indépendant chez soi car la technologie veille sur vous. Il y a trois exemples. D’abord, les détecteurs de chute. De la même manière qu’on a maintenant des détecteurs d’incendie à la maison, il existe des capteurs de mouvement qu’on va placer aux murs et qui vont être capables de comprendre qu’un accident vient de se produire, sans avoir besoin de porter un objet sur soi. Autre option, les objets connectés. Comme la smartcane, une canne intelligente conçue pour détecter les situations anormales et prévenir un proche ou un médecin en cas de problème. En haut, juste sous la poignée, se trouve un petit boîtier qui est bardé de composants électroniques et notamment de capteurs. Cette canne, elle va analyser tout ce qui se passe et détecter par elle-même des situations anormales. Elle va aussi apprendre les habitudes de son propriétaire. S’il a l’habitude de marcher 5 km par jour et que du jour au lendemain, il arrête subitement, là encore, elle va envoyer une alerte. Enfin, le pilulier connecté, avec des capteurs qui vont détecter la moindre variation de volume à l’intérieur des cases… Autrement dit, si vous prenez un médicament en trop ou si vous oubliez de prendre votre médicament, le pilulier le sait. Il va alors vous envoyer une alerte sur votre smartphone, sous forme de SMS ou de notification.

Des smartphones et des robots pour accompagner les personnes âgées

Il existe aussi des smartphones spécifiquement conçus pour les personnes âgées. Le leader incontesté est la marque suédoise Doro, on a aussi les Espagnols de SPC. Ce sont des smartphones conçus pour être très faciles d’utilisation. Une interface très claire et simplifiée, des boutons raccourcis pour trouver ses contacts, ses SMS… Un bouton SOS pour appeler en urgence un proche. Ce qui est très malin aussi, c’est qu’on va pouvoir laisser un proche le configurer à distance. Il suffit d’envoyer un SMS avec un code prédéfini, et vous allez avoir accès au téléphone à distance, pour ajouter des contacts, installer une application, augmenter le volume de la sonnerie, aller dans les paramètres pour faire un réglage… On peut aussi configurer le téléphone pour qu’il envoie une alerte aux proches en cas d’inactivité depuis plus de 24 heures. Ils sont souvent plus solides, avec un clapet sur certains modèles. En général, la qualité n’est pas optimale, on est loin du dernier iPhone pour l’appareil photo ou la résolution de l’écran, mais ce n’est pas forcément le but non plus.

Un autre outil technologique qui va devenir de plus en plus populaire dans les années qui viennent, c’est le robot d’accompagnement. Déjà populaires au Japon, où le vieillissement de la population est un problème national, ils vont aussi arriver chez nous. Ce sont des petits compagnons spécifiquement conçus pour aider et accompagner les personnes âgées isolées. Je pense au Cutii, qui est un robot français, destiné aux personnes qui vivent seules. Il a un écran en guise de tête, qui est une ouverture sur le monde. Via le robot, la personne âgée va être mise en relation avec des bénévoles, qui vont par exemple lui faire visiter un musée à distance, lui donner un cours de cuisine ou de yoga. Il y a aussi la possibilité d’entrer en consultation médicale. Ou alors, à l’inverse, c’est la personne âgée qui va entrer en contact avec une classe pour expliquer aux élèves la vie pendant la guerre par exemple. A terme, il pourra aussi détecter les chutes et prévenir la famille par exemple.

Anthony Morel