RMC

Tatouages connectés, patchs intelligents: la technologie s'invite sur notre peau

C'EST DEJA DEMAIN - Dans les années qui viennent, la technologie va s’inviter au plus près de notre peau, avec notamment des tatouages intelligents, capables par exemple de suivre notre état de santé en continu et de nous alerter en cas de problème.

Jusqu’ici les tatouages étaient surtout un plaisir esthétique, mais de nombreuses expérimentations visent à les rendre utiles, en y injectant de l’intelligence. Dernière expérimentation en date : des chercheurs britanniques ont mis au point des tatouages lumineux, qui pourraient s’activer pour nous prévenir en cas de problème.

Plus que des tatouages d’ailleurs, ce sont des petits patchs, un peu comme les décalcomanies qu’on trouve dans les paquets de céréales, mais qui sont bardés d’électronique, des technologies d’émission de lumière proches de celles des smartphones.

Mais aussi des capteurs biométriques, et qui vont suivre en temps réel un certain nombre d’indicateurs. Le niveau d’hydratation d’un sportif de haut niveau : quand la couleur change, il faut aller se désaltérer, l’activité cérébrale. Ou encore des tatouages qui vont changer de couleur en fonction du taux d’exposition aux UV, les battements du cœur pour un patient cardiaque, le taux de sucre dans le sang pour un diabétique, -l’encre va changer de couleur à partir d’un certain seuil, du taux de particules fines dans l’air ou même du taux d’alcool dans le sang. Si le tatouage vire au rouge, vous n’êtes probablement plus en état de conduire.

Ca pourrait aussi servir dans le cadre du covid

Un petit appareil qui s’appelle le biobutton, un tracker, un biocapteur qui sert à suivre les personnes à risque en détectant de manière précoce les symptômes du Covid-19. C’est un petit patch, un peu comme ceux qu’on utilise pour arrêter de fumer. On se colle ça sur la poitrine, et ça va mesurer et transmettre aux services médicaux température, rythme cardiaque, respiration.

On commence à s’en servir aux Etats-Unis pour détecter chez les personnes vaccinées, la présence de possibles effets secondaires ou de complications, notamment chez les personnes âgées ou à risque.

On porte ça pendant une semaine après s’être fait vacciner. En cas de problème, un médecin est aussitôt prévenu et peut intervenir. Un exemple, mais pourrait aussi servir pour permettre un suivi à domicile de patients cardiaques par exemple.

Ces tatouages intelligents pourraient même permettre… de contrôler son smartphone

Finalement c’est notre corps qui va devenir un complément de l’écran et nous permettre d’activer un certain nombre de commandes. Des chercheurs du MIT en partenariat avec Microsoft, ont mis au point des tatouages électroniques qui permettent, en touchant son bras, de faire varier le volume de la musique, ou encore refuser un appel.

Quand je dis « tatouage », c’est un peu un abus de langage, en fait on est plus proche des décalcomanies qu’on trouve dans les paquets de céréales, avec une feuille d’or et du silicone, et un certain nombre de composants électroniques miniaturisés à l’extrême.

Nokia, lui a déposé il y a quelques années un brevet pour des tatouages électroniques qui réagissent quand vous recevez un appel ou un SMS. Vibration intense quand votre épouse vous appelle ou encore une petite vibration pour vous signaler que votre batterie est presque à plat.

Anthony Morel (avec J.A)