RMC

Un chargeur universel pour tous les appareils électroniques à partir de 2024

Le Parlement et le Conseil européens sont parvenus à un accord pour imposer le chargeur universel pour tous les appareils électroniques dès l'automne 2024.

La galère des chargeurs tous différents pour les tablettes, smartphones, casques, liseuses ou appareils photos, c’est enfin bientôt fini. Après un combat de plus de dix ans, le Parlement et le Conseil européens sont parvenus ce mardi à un accord pour imposer un chargeur universel dès l’automne 2024.

Les fabricants de smartphones et tablettes devront tous proposer des chargeurs avec un port USB-C pour pouvoir les commercialiser dans l'UE. C’était déjà en grande partie le cas.

Aujourd’hui, la plupart des appareils électroniques se rechargent déjà avec ce qu’on appelle un câble USB-C. Sauf ceux de la marque Apple, qui utilise sa propre technologie de charge, et dénonce une mesure qui “étouffera l'innovation”.

Une mesure contre la pollution électronique

Cette obligation concernera aussi les marques d'ordinateurs portables d'ici à 2026. Le consommateur est clairement gagnant, car il va gagner du temps et de l’argent. Du temps parce que la vitesse de charge sera désormais harmonisée pour les appareils autorisant la charge rapide. Ceci dans le but d'éviter qu'elle soit bridée en cas d'utilisation avec un produit d'une marque différente.

Et de l’argent puisqu'on pourra choisir d’acheter un appareil électronique avec ou sans chargeur. Une économie estimée à 250 millions d’euros par an. Mais aussi une limitation de la pollution puisque les chargeurs jetés et non utilisés représentent environ 11.000 tonnes de déchets électroniques par an. Et ça pourrait n’être qu’un début. En effet, l’Europe veut aussi, toujours pour limiter les déchets, forcer les fabricants de smartphones à revenir à la batterie amovible.

Emmanuel Lechypre