RMC

Tempête de neige à New York: "Tout le monde s'attend au pire"

Ponts et tunnels fermés, transports en communs arrêtés, circulation interdite, la ville de New York était paralysée ce lundi par une importante tempête de neige. RMC a recueilli les témoignages de Français vivant sur place.

Le Nord-Est des Etats-Unis au cœur d'une tempête de neige qualifiée d'historique. Depuis cette nuit, la ville de New-York est touchée par de fortes chutes de neige et des vents violents. Une tempête qui devrait durer jusqu'à demain et qui a obligé les Américains concernés à se préparer pour rester cloîtrés chez eux pendant au moins 24h.

Selon la météo nationale, la neige pourrait tomber au rythme de 5 à 10 cm par heure et pourrait se cumuler sur plus de 60 cm par endroits. Conséquence: entre ponts et tunnels fermés, transports en commun à l'arrêt, circulation interdite…, la Grosse Pomme est paralysée. Une paralysie confirmée sur RMC par Xavier, 30 ans, qui vit à New York depuis quatre ans: "On est dans une ville qui normalement va à 100 à l'heure en permanence et, là, la nature a repris le dessus".

"Une ambiance assez apocalyptique"

Mais, pour lui, l'arrivée de la neige a aussi des bons côtés : "La ville qui ne s'endort jamais et fait toujours du bruit sera très calme normalement. C'est ça qui est toujours assez sympa les jours comme ça". Maxime, 22 ans, décrit dans Bourdin Direct une "ambiance assez apocalyptique": "C'est une atmosphère un peu bizarre, tout le monde se demande ce qu'il va se passer. Hier soir, alors que l'alerte n'était pas maximum, j'ai attendu deux heures pour acheter simplement deux bouteilles d'eau dans un supermarché. Tout le monde est un peu stressé et s'attend au pire".

Pour Marie, 28 ans, qui vit à New-York depuis 5 ans, tout ceci est "étrange", "presque exagéré". Entre "appréhension" et "curiosité", Marie assure qu'elle prenait tout cela à la légère avant que ses amis ne la mettent en garde en lui disant de prévoir des stocks de nourriture et d'eau. François, 34 ans, explique que "dès dimanche plusieurs messages invitaient à rester chez soi et à faire un certain nombre de provisions". Dès lors, beaucoup de gens se sont rués vers les magasins ce qui a engendré "des files d'attente vraiment impressionnantes", certaines boutiques ont même été "dévalisées". Mais "avec la neige qui tombe" et les "gens qui sont rentrés chez eux", on a désormais "une grande impression de calme".

M.Ricard avec J-B Durand