RMC

Thévenoud: pour le PS, c'est la preuve "de la transparence" au gouvernement

Thomas Thévenoud, désormais ex-secrétaire d’État au Commerce, le 27 août 2014.

Thomas Thévenoud, désormais ex-secrétaire d’État au Commerce, le 27 août 2014. - Bertrand Guay - AFP

Parce qu'il ne payait pas ses impôts, le secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, Thomas Thévenoud, a dû démissionner jeudi. "La preuve que les règles s'appliquent à tous les membres du gouvernement", a déclaré sur RMC le porte-parole du PS.

Neuf jours après sa nomination au poste de secrétaire d’État au Commerce extérieur, Thomas Thévenoud, a dû démissionner jeudi pour s'être soustrait au fisc. Il est remplacé par Matthias Fekl, 36 ans. Thomas Thévenoud a admis "des retards de déclaration et de paiement au fisc". Selon Mediapart, le responsable socialiste "ne déclarait pas ses impôts depuis plusieurs années".

Le porte-parole du parti socialiste, Olivier Faure, ne veut pas voir dans cette affaire un nouveau coup dur pour le gouvernement, mais la preuve de "la transparence" qui prévaut à la tête de l’État.

"Avant, ces affaires se réglaient entre amis"

"Une fois de plus le gouvernement fait la démonstration qu'il n'y a pas de règles qui ne s'appliquent pas à ses membres". "Il n'y a pas si longtemps, quand ces affaires-là existaient, elles se réglaient entre amis dans le secret des cabinets et des ministères. Aujourd'hui, c'est la transparence qui est obligatoire et la sanction intervient tout de suite quand l'un d'entre nous commet le moindre manquement à la loi, qu'il soit proche du pouvoir ou simple citoyen. C'est une avancée démocratique majeure", a-t-il poursuivi. Quant à Thomas Thévenoud, "il faudra qu'il s'explique dans les prochains jours, qu'il dise quelles sont les raisons qui ont motivé ce refus de déclaration, s'il a payé, dans quel délai ?", a demandé Olivier Faure.

Philippe Gril avec Jean-Jacques Bourdin