RMC

Toujours la confusion sur les primaires des écologistes

La secrétaire nationale des Verts, Cécile Duflot, a déclaré que le calendrier des primaires d'Europe Ecologie-Les Verts pour 2012, pourtant voté le week-end dernier, serait rediscuté car le choix initial du début de l'été s'était fait dans la précipitatio

La secrétaire nationale des Verts, Cécile Duflot, a déclaré que le calendrier des primaires d'Europe Ecologie-Les Verts pour 2012, pourtant voté le week-end dernier, serait rediscuté car le choix initial du début de l'été s'était fait dans la précipitatio - -

PARIS (Reuters) - Le calendrier des primaires d'Europe Ecologie-Les Verts pour 2012, pourtant voté le week-end dernier, sera rediscuté car le choix...

PARIS (Reuters) - Le calendrier des primaires d'Europe Ecologie-Les Verts pour 2012, pourtant voté le week-end dernier, sera rediscuté car le choix initial du début de l'été s'est fait dans la précipitation, a déclaré mardi Cécile Duflot.

Plusieurs dirigeants écologistes considèrent en effet que le calendrier ne doit pas être figé si l'animateur de télévision Nicolas Hulot se décidait tardivement à concourir.

Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts, a estimé sur LCI que le calendrier et les modalités d'organisation avaient été votés dimanche dernier "un peu dans la précipitation".

Le vote du Conseil fédéral, le "parlement" du mouvement, a été acquis dans la confusion, un premier vote en faveur du mois de septembre étant annulé avant que la partie ne soit rejouée.

Selon le second vote, le vainqueur du scrutin par correspondance sera déclaré le 24 juin ou, en cas de second tour, le 9 juillet, pour permettre aux écologistes d'être en ordre de marche pour la présidentielle avant l'été.

Obligé de faire voter par deux fois sur la même question, le président du Conseil fédéral, Philippe Meirieu, avait exprimé son "infinie tristesse" face à cette "indiscipline collective et le spectacle pitoyable que nous avons donné".

"On va faire en sorte que les gens qui n'avaient pas forcément les mêmes points de vue puissent discuter pour que, début avril, où on a notre prochain conseil fédéral, on puisse affiner le calendrier", a dit Cécile Duflot.

L'ancienne magistrate Eva Joly est favorite de cette primaire. Le député de Paris Yves Cochet est pour l'instant son seul challenger. Mais les écologistes sont suspendus à l'éventuelle candidature de Nicolas Hulot, qui devrait dire en mars ou en avril s'il se lance à son tour dans la course.

Eva Joly et d'autres ténors du mouvement avaient pressé l'animateur d'"Ushuaïa" de prendre une décision. Mais le député européen Daniel Cohn-Bendit a mis les pieds dans le plat le week-end dernier en déclarant: "Si, demain, une troisième personne se déclare, il faudra s'organiser".

Yves Cochet a annoncé pour sa part qu'il se retirerait si Nicolas Hulot décidait de se présenter.

Gérard Bon, édité par Patrick Vignal

REUTERS