RMC

Trajet domicile / travail toujours plus long: et si on faisait la sieste au travail?

Les salariés passent de plus en plus de temps pour se rendre au travail, selon une étude du ministère du Travail. RMC a rencontré des salariés fatigués par leurs trois heures de trajet quotidiens. Un médecin spécialiste du burn-out au travail a peut-être la solution : la sieste au boulot.

Du haut de la rédaction de RMC, située entre la Porte de Versailles et la Porte de Sèvres, un petit coup d'œil sur le périphérique parisien suffit à s'en rendre compte : ça bouche, et c'est comme ça tous les matins et tous les soirs de la semaine. Se rendre au boulot, c'est long ! De plus en plus long même si l'on en croit une étude du ministère du Travail publiée lundi : en moyenne, les Français mettent 50 minutes pour effectuer l'aller-retour au travail (quel que soit le mode de transports). C'est 10 minutes de plus qu'il y a douze ans.

"En fin de journée, on a les yeux qui se ferment au volant"

Près d'un Français sur cinq (19%) met même plus d'une heure par jour pour se rendre à son travail, et 16% une heure et demie et plus. C'est le cas d'Abdoulaye, qui travaille dans le bâtiment. En vrai forçat de la route, il passe "en moyenne trois heures par jour en voiture : 1h30 à l'aller, et 1h30 au retour". Sa vie quotidienne ? "Partir très tôt et revenir très tard". "On se repose le week-end et on évite de sortir pour pouvoir bien repartir au travail le lundi. C'est contraignant, mais c'est le travail qui demande ça, on n'a pas vraiment le choix", dit-il, fataliste. Ce quotidien Béchir le subit lui aussi. Et il trouve ça un peu risqué: "C'est dangereux parce qu'en fin de journée on arrive même à avoir les yeux qui se ferment au volant. Et si vous n'êtes pas attentifs, c'est l'accident. Tout ça à cause de la fatigue."

"La sieste au travail est utile"

Des salariés fatigués par leur trajet ? Un gâchis pour François Baumann, médecin généraliste à Paris et auteur de plusieurs ouvrages sur le burn-out au travail. Car un salarié fatigué est un salarié moins performant. C'est pourquoi il encourage les patrons à faire quelques aménagements en faveur de leurs employés. "C'est assez illogique de traiter de la même façon quelqu'un qui habite à cinq minutes de son travail et quelqu'un qui habite à 1h30, du point de vue de la fatigabilité, du risque de stress voire de burn-out. On peut imaginer que les salariés qui font un long trajet pour se rendre au travail puissent se reposer à un moment", estime-t-il.

Comment ? "La sieste au travail, je suis convaincu que c'est utile". Une sieste au travail ? "Oui, ce n'est pas long une sieste, ça peut durer seulement 10 minutes". Le Dr Baumann l'assure, "quand les employeurs vont se rendre compte, et ça commence, que la rentabilité de leur personnel est bien plus grande quand ils sont en forme, et pas abrutis et fatigués par les trajets de leurs salariés, je pense qu'il y aura une réaction". 

Philippe Gril avec Benoît Ballet