RMC

Tuerie de Chevaline: le motard n'est pas impliqué

Nouveau rebondissement dans la tuerie de Chevaline

Nouveau rebondissement dans la tuerie de Chevaline - PHILIPPE DESMAZES / AFP

Le motard aperçu à proximité des lieux de la tuerie de Chevaline (Haute-Savoie), en septembre 2012, a été identifié par les enquêteurs. Après interrogatoire, ils se disent certains à 95% qu'il était là par hasard.

C'était l'une des pistes principales des enquêteurs. Le motard aperçu en septembre 2012 près des lieux de la tuerie de Chevaline, le massacre de 3 membres d'une même famille britannique et d'un cycliste, demeurait encore inconnu. Mais selon nos informations, ce vendredi, l'homme a été identifié et a même répondu aux questions des enquêteurs. D'après nos informations, ils sont certains à plus de 95% que l'homme se trouvait dans la zone, mais par hasard et qu'il n'est pour rien dans le quadruple homicide.

Voilà ce qu'il a expliqué aux enquêteurs : ce jour de septembre 2012, il était venu se livrer à des activités sportives dans la région. Et c'est sur le chemin du retour qu'il croise deux gardes forestiers. Le motard circule sur un chemin interdit aux véhicules et doit faire demi-tour. C'est à ce moment-là, en milieu d'après-midi, qu'il passe devant le parking où la famille Al Hili, ainsi qu'un cycliste, ont perdu la vie. L'homme explique qu'il n'a pas fait le rapprochement, à l'époque, entre sa présence sur zone, la tuerie, et la diffusion de son portrait-robot dans toute la France.

Les enquêteurs doivent encore procéder à des vérifications pour être certain à 100%, cette fois, que le motard est hors de cause. Il sera réentendu pour tenter d'éclairer les circonstances de la tuerie. Cette piste du mystérieux motard était l'une des plus sérieuses, d'après les enquêteurs.

M.Ricard avec Pierre Rigo