RMC

Un couple de Français tué en Haïti: les circonstances du drame restent encore floues

RMC
Les deux victimes étaient originaires d'Ardèche. Ils étaient venus en Haïti pour adopter deux enfants.

“On est terrassés, on ne comprends pas”: les familles des deux Français, tués par balles dimanche après-midi dans la capitale haïtienne, sont sous le choc. 

Selon les premiers éléments, le couple s'est rendu sur l’île pour la toute première fois: ils souhaitent adopter depuis 6 ans. Ensemble, ils doivent rencontrer leurs possible futurs enfants, un frère et une soeur. Deux enfants avec lesquels ils doivent passer deux semaines pour tisser des liens. Le couple avait obtenu son premier agrément en 2013, renouvelé en 2018. Leur voyage était organisé dans le but d'une visite de convivialité, ils ne seraient pas repartis avec l'enfant", a précisé le conseil départemental de l'Ardèche.

En descendant de l’avion, ils sont pris en charge par un taxi, "un homme de confiance" de l’agence française de l’adoption, qui les accompagne dans la procédure.

D’après l’agence, c’est en arrivant à leur hébergement que le drame survient. On ne connaît pas encore les circonstances exactes de ces meurtres. L'une des hypothèses reste un vol à main armé qui a mal tourné. 

Haïti est en proie à une grave crise et à de nombreuses manifestations parfois violentes. Le ministère français des Affaires étrangères recommande sur son site internet "de reporter tout voyage jusqu'à nouvel ordre", en Haïti, rappelant que "l'ensemble du territoire haïtien est déconseillé sauf raison impérative". 

"Les manifestations, accompagnées de barrages sur les principaux axes routiers et d'actes violents (jets de pierres, tirs...) sont très fréquentes. Des groupes violents sont actifs et entretiennent un climat d'insécurité", écrit la diplomatie française dans une publication datée du 24 octobre 2019. 

Selon l'ONU, au moins 42 personnes sont mortes depuis mi-septembre dans ces manifestations organisées dans les principales villes du pays. 

Maxime Brandstaetter