RMC

Un homme tué par un policier après une course-poursuite en plein Paris: ce que l'on sait

Un automobiliste qui fuyait un contrôle routier a été tué dans la nuit de mardi à mercredi à Paris, par le tir d'un policier, qui a été placé en garde à vue.

L'homme avait refusé d'obtempérer à un contrôle routier dans le quartier des Halles. Un automobiliste qui fuyait un contrôle routier a été tué dans la nuit de mardi à mercredi à Paris, par le tir d'un policier.

Selon les premiers éléments de l'enquête, il était 22h30 mardi soir, lorsque des policiers détectent un défaut d'éclairage sur un véhicule. Le conducteur de 26 ans refuse de s'arrêter. Un jeune policier de 23 ans grimpe alors à l'arrière d'un scooter et le prend en chasse. 

La course-poursuite se termine rue Condorcet, dans le 9ème arrondissement de Paris. Bloqué, l'homme tente alors une marche arrière. Le policier situé derrière lui, tire. Dans ce café, des clients, comme Fabienne, ont assisté à la scène: "Je pense que la voiture a voulu faire une marche arrière et foncer sur le scooter. Là, il y a eu sommation, il a crié 'Police' et il a tiré".

Le conducteur de 26 ans meurt, victime d'un tir au thorax. Selon Loïc Lecouplier, secrétaire national du syndicat Alliance Police, l'homme était défavorablement connu des services de police: "Il avait une vingtaine de faits à son actif, toujours des faits de délinquance routière. Selon mes collègues du 91, c'était un 'dingue du volant'

Le gardien de la paix, âgé de 23 ans, a été placé en garde à vue dans la nuit pour "violences volontaires avec arme par personne dépositaire de l'autorité publique ayant entraîné la mort sans intention de la donner". L'Inspection générale de la police nationale (IGPN, la police des polices), ainsi que la PJ, ont été saisies de l'enquête, selon des sources policière et judiciaire. 

Alfred Aurenche et XA