RMC

Un soutien-gorge pour ados qui "gomme les imperfections": "C'est créer de l'anxiété là où il n'y en a pas!"

-

- - Flickr/CC/Marianne Papillon

Le soutien-gorge "anti-imperfections" proposé par Dim n'a pas plu à tout le monde. Une maman a dénoncé sur Twitter une dictature de l'image et une manière de culpabiliser les jeunes filles dès le plus jeune âge.

Florence est en train de faire des courses dans un supermarché, avec sa fille de 12 ans. Lorsqu'elles tombent sur ce soutien-gorge pour jeunes filles, avec ces mots sur l'étiquette. Idéal pour gommer les imperfections". Florence a enragé: "Je n'ai pas envie que ma fille se sente coupable de ne pas avoir de seins, ou d'en avoir trop, ou que ce ne soit pas parfait ou pas lisse sous son t-shirt. Elle n'a pas besoin de ça à 12 ans. L'adolescence est déjà suffisamment difficile à vivre".

Elle a tenu aussi à partager son indignation sur Twitter:

Et ce ne sont pas les psychologues qui vont dire le contraire. Béatrice Copper-Royer dénonce au mieux une grosse maladresse. "Le premier soutien-gorge est une étape importante, c'est plutôt un moment joyeux, glorieux, si maintenant on leur met dans la tête qu'il va falloir qu'elles fassent très attention parce qu'il y en qui gomment les imperfections et que c'est ceux-là qu'il faut prendre parce qu'elles sont mal faites c'est créer de l'anxiété là où il n'y en a pas. C'est dommage".

La marque, de son côté explique que l'étiquette a été mal comprise. Il ne s'agirait pas de gommer les imperfections physiologiques, mais les imperfections de matières, en clair de gommer les plis de tissus. Florence n'en croit pas un mot.

P.B. avec Marie Régnier