RMC

Une proche de la Niçoise enlevée: "J’ai envie de craquer, de pleurer, mais je n’y arrive pas encore"

L’inquiétude grandit deux jours après l’enlèvement de Jacquelines Veyrac. Toujours aucune nouvelle de la femme d’affaire, et l’attente est insupportable pour ses proches, comme Françoise.

Enlevée de force lundi en plein jour par trois hommes à Nice, Jacqueline Veyrac est toujours introuvable. Son amie Françoise devait la retrouver pour passer le week-end à Paris avec elle. "Madame Veyrac c’est une femme gentille, qui ne voit pas le mal. Elle ne se méfie de rien. Elle est généreuse, elle adore ses enfants, c’est une dame très simple. Elle n’a jamais un bijou sur elle"

"Je prie pour ne pas qu’on luis fasse du mal, surtout"

La situation est donc très dure à vivre pour l'amie de la patronne d'hôtel niçoise: "J’ai envie de craquer, de pleurer, mais j’y arrive pas encore. Je prie pour ne pas qu’on luis fasse du mal, surtout".

Elodie Messager (avec AM)