RMC

Vinci autoroutes: "Nous ne sommes pas responsables des prix"

En ce jour de grand départ en vacances, le directeur Marketing de Vinci Autoroutes, Patrick Jourdan, était l'invité de Jean-Jacques Bourdin. Carburant, restauration... Il nous explique pourquoi les prix sont si chers sur autoroutes.

Ça va encore râler au péage et dans les stations-service des autoroutes ce week-end, à l'occasion du gros week-end de départ en vacances, classé rouge vendredi et samedi dans le sens des départs, et même noir samedi en Rhône-Alpes. Les automobilistes vont trouver les sandwichs ou les cafés trop chers, et le gasoil bien plus cher qu'en ville. Le prix du carburant sur autoroute est plus élevé de 10 % en moyenne. Et selon une étude réalisée par Caradisiac, site Internet spécialisé sur l'actualité automobile, les produits achetés en station-service, sur autoroute, seraient 122 % plus chers, en moyenne, que dans une grande surface classique.

L'autoroute ? "Oui, c'est cher"

Prendre l'autoroute, ça coûte cher. "Oui, c'est cher", acquiesce Patrick Jourdan, directeur Marketing de Vinci Autoroutes. "Mais le service est lui aussi coûteux: de la qualité de la chaussée jusqu'à tous les corps de métier qui en coulisses accompagnent ce service". Selon lui, les prix sur autoroutes ne sont pas plus élevés que dans les autres "univers de mobilité" que sont les trains et les avions. "La première raison (de ces prix élevés) tient aux horaires d'ouverture des commerces d'autoroutes : si vous trouvez une supérette ouverte 24/24 sur Paris, les biscuits ne seront pas au même prix que dans un supermarché", explique Patrick Jourdan. "Il y a aussi un problème logistique : livrer une station-service prend le même temps que livrer six supérettes (de centre-ville) étant donné la distance entre les stations".

"Ce sont des boutiques confiées à des équipes réunissant pétroliers, distributeurs et restaurateurs", explique le directeur Marketing de Vinci Autoroutes, avant de se dédouaner : "Nous ne sommes pas responsables des prix".

"Pas de travaux programmés en cette période"

Patrick Jourdan a aussi tenu à rassurer les automobilistes qui prennent la route ce week-end et tout au long de l'été: ils ne trouveront qu'exceptionnellement des travaux sur leur chemin. "Il n'y a pas de travaux programmés en cette période. Les travaux qu'on peut avoir l'été sont des travaux de réfection suite à un gros accident de poids-lourd. L'essentiel des travaux est prévu en automne et au printemps".

Plus de 500.000 vacanciers sont attendus cet été sur le réseau Vinci Autoroutes, qui a mobilisé 1.500 salariés sur cette période, soit deux fois plus que d'habitude.

Philippe Gril avec Jean-Jacques Bourdin