RMC

Guerre d'Algérie, Zemmour, Miss France... L'essentiel de l'interview de Roselyne Bachelot face à Jean-Jacques Bourdin

-

- - -

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot était l'invitée de RMC et BFMTV ce vendredi 10 décembre. Elle a annoncé l'ouverture des archives sur la Guerre d'Algérie.

-"La situation se tend dans la culture"

Roselyne Bachelot explique que la "situation se tend dans la culture avec des secteurs particulièrement touchés: la musique, les cabarets... Les réservations de groupe s'annulent".

Le "quoi qu'il en coûte" est réactivé dans la culture selon elle. "Exactement, j'ai des crédits (...) Il faut adapter de façon continue ces aides. Je me bats pour ça."

En revanche, la question de jauges dans les salles ne serait pas sur la table selon la ministre.

- Les archives de la Guerre d'Algérie ouvertes avec 15 ans d'avance

"J'ouvre, avec 15 ans d'avance, les archives sur les enquêtes judiciaires de gendarmerie et de police qui ont rapport avec la guerre d'Algérie. Sur cette question il y a des falsificateurs de l'histoire qui sont à l'oeuvre. On ne construit pas un roman national sur le mensonge. (...) On ne doit jamais avoir peur de la vérité"

- Eric Zemmour: "C'est un usurpateur. Il se découvre, à travers ces attaques ignobles"

Eric Zemmour a lourdement taclé Emmanuel Macron mardi sur RMC évoquant un homme "pas fini".

"Ces propos sont absolument inqualifiables. Ce genre de négation de la dignité d'un être humain est insupportable. Ce n'est pas digne. C'est un usurpateur. Il se découvre, à travers ces attaques ignobles."

-"Je voterai et ferai campagne pour Emmanuel Macron"

Roselyne Bachelot a assuré qu'elle n'adhérerait plus jamais à un parti politique. "Ce n'est plus de mon âge", lance-t-elle avant de préciser que s'il est candidat, elle assure qu'elle votera pour Emmanuel Macron et fera sa campagne.

-Miss France: "Détendons-nous"

La ministre de la Culture a défendu l'élection Miss France, qui est de plus en plus sujette à des polémiques et accusée d'être désuète. 

"J'aime bien ce concours. Je sais qu'il y a des reproches. je suis féministes et je me bats pour l'égalité. mais c'est un concours sympathique. je ne serai pas de ceux qui boudent leur plaisir devant Miss France. A un moment, détendons-nous ! On en a besoin en ce moment. Il y a d'ailleurs beaucoup de progrès faits dans le concours, en particulier sur le plan social. Elles sont loin d'être des potiches et sont très jolies. N'y touchons pas"
J.A.