RMC

"Madame vous montrez votre haut-niveau d’incompétence!": le coup de gueule de Christian Recchia contre Roselyne Bachelot

Roselyne Bachelot a provoqué la colère des médecins après avoir appelé les professionnels de santé devant l'Assemblé nationale à "se prendre en main" en cas de pénurie de masques.

Face à la pénurie de masques qui a touché la France pendant l'épidémie de coronavirus, Roselyne Bachelot en a profité pour signer son retour en grâce. L'ancienne ministre de la Santé avait en effet saisi l'occasion pour rappeler que sous sa tutelle, la France comptait plus d'un milliard de masques de réserve.

Mais ses dernières déclarations n'ont pas joué en sa faveur, déclenchant la colère des médecins: "Qu'est-ce que c'est que ce pays infantilisé ? On attend que le préfet apporte des masques avec une petite charrette ? Il faut se prendre en main dans ce pays. C’est ça la leçon qu’il faut tirer !" a lancé Roselyne Bachelot, devant l’Assemblée nationale mercredi, lors de son audition par la commission d’enquête.

Une déclaration qui a fait bondir le docteur Christian Recchia, expert santé de RMC: "Elle a vraiment explosé un neurone. Elle a offensé toute la profession médicale", a-t-il lancé ce samedi, très remonté contre l'ancienne ministre de la Santé. "Ma génération de médecin, nous avions l’obligation d’avoir 300 masques en réserve en permanence. Mais même si les médecins avaient 300 masques en réserve, ils les auraient épuisés en seulement 10 jours pendant l’épidémie", a rappelé le praticien avant de dénoncer "l'incompétence" de l'ancienne ministre de la Santé au sujet des masques.

"Des médecins retraités sont repartis au combat et sont décédés"

"Madame Roselyne Bachelot vous montrez votre haut-niveau d’incompétence sur ce point-là. Je demande des excuses très clairement ! Mes amis généralistes ont demandé des masques dans les pharmacies, il n’y en avait pas. Mes amis dentistes ont dû rendre les masques à l’administration. Il y a des médecins retraités qui sont partis au combat et qui sont décédés. Madame Roselyne Bachelot venez sur le plateau je vais vous expliquer pourquoi et comment l’agence sur la sécurité civile a été fondue par monsieur François Hollande d’une façon inique parce qu’il n’a aucune vision stratégique!", a lancé Christian Recchia très énervé.

Le médecin a cependant ensuite rappelé qu'il fallait trois milliards de masques en stock en France, rappelant et saluant au passage l'action de Roselyne Bachelot sur ce sujet lorsqu'elle était au ministère de la Santé, de 2007 à 2010.

G.D.