RMC

Foie gras banni à Strasbourg: "L214 et les écologistes m’ont ouvert les yeux", affirme Périco Légasse

La maire écolo de Strasbourg, Jeanne Barseghian, a décidé de bannir le foie gras de tous les événements municipaux au nom du bien-être animal. C'est une décision passée inaperçue, car elle a été prise en juillet 2020, et a été remise au goût du jour jeudi par l'Association de la défense animale. Et ce, à l'occasion de la Journée mondiale de la lutte contre le foie gras.

La mairie de Strasbourg, sous l'impulsion de sa maire écologiste Jeanne Barseghian, a banni depuis son entrée en fonction en juillet 2020 le foie gras de ses réceptions officielles, au nom du "bien-être animal", selon un document.

>> A LIRE AUSSI - Le foie gras de synthèse d'une start-up parisienne fait bondir les producteurs traditionnels

Depuis ma prise de fonction en qualité de Maire, j'ai pris la décision de ne plus servir cette spécialité gastronomique lors des événements officiels organisés par la ville de Strasbourg", écrit Mme Barseghian dans un courrier daté du 16 novembre dernier et adressé à l'association de défense de la cause animale Peta France.

L'association a salué une "bonne nouvelle pour les oies et les canards", dans un communiqué diffusé jeudi, journée mondiale de lutte contre le foie gras, et à la veille de l'ouverture du Marché de Noël, où des producteurs de foie gras alsaciens tiennent des stands.

"J'interdis à mes enfants de manger de ce foie gras là"

La mesure est également saluée par Périco Légasse, journaliste et chroniqueur gastronomique.

“Je soutiens toutes ces mesures. Elles sont toutes fondées. La façon dont les écologistes s’y prennent, c’est la seule manière de changer les choses. Oui, il y a un problème avec le foie gras. Strasbourg est la capitale alsacienne du foie gras et je rappelle que le foie gras est entré en France par l’Alsace. J’adore manger du foie gras, je trouve ça absolument sublime, mais si demain, on m’explique qu’il faut arrêter de manger du foie gras, j’arrêterai parce que j’ai plus d’amour pour les animaux qui m’en donnent que pour le foie gras. Mais je sais aussi qu’il y a des élevages où il n’y a pas de souffrance animale. Bien sûr, on abattra toujours sinon, c’est le véganisme qui triomphe ce n’est même pas le foie gras. Mais L214 et les écologistes m’ont ouvert les yeux. Avant, j’étais insouciant et maintenant, je suis d’une violence sans concession contre les industriels du foie gras. Et j’interdis à mes enfants de manger ce foie gras là”, explique-t-il dans Estelle Midi. 

Villeurbanne, dans la banlieue lyonnaise, a également renoncé au foie gras pour ses réceptions.

Guillaume Descours