RMC

Radios, casques… des idées de cadeaux de Noël "high tech" pour les mélomanes

Anthony Morel dans "Estelle Midi"

Anthony Morel dans "Estelle Midi" - RMC

Dans "Estelle Midi" ce mardi sur RMC, Anthony Morel présente quelques idées de cadeaux "high tech" pour les amateurs de musique.

Des idées de cadeaux de Noël "high tech". Enfin, "high tech", ce n’est pas le premier mot qui vient à l’esprit avec de vieux postes de radio qui ont l’air tout droit sortis d’une brocante… Ils sont d’origine. De gros postes carrés, en bois ou en bakélite, avec de gros boutons pour le volume et la FM… Sauf que ces antiquités ont été transformées à la sauce high tech par une startup basée du côté de Clermont-Ferrand, qui s’appelle A.bsolument. Ces vieilles radio d’époque, on les a dépoussiérées, retapées, on y a ajouté un haut-parleur. Et pour ça, ils se sont alliés avec une entreprise française très connue dans le monde de l’audio qui s’appelle Focal, à Saint-Etienne. Et surtout, ces vieilles radios on y a ajouté une connexion bluetooth, une prise casque… et donc, cette radio, on peut la piloter depuis notre smartphone ou notre tablette.

Vous avez donc des radios et postes TSF des années 1910, 20, 30, 60, sur lesquels on va pouvoir lancer son Spotify ou ses chansons Itunes. Ces radios, on peut les acheter toutes faites. Ou alors, on peut confier à cette startup un vieux poste qui traîne au grenier ou à la cave. Ces radios, on peut les acheter clé en main. Mais on peut aussi leur confier la radio de mamie qui traîne dans le grenier, et ils vont la moderniser pour vous. On peut même retravailler le bois s’il est abîmé, même si beaucoup aiment garder la patine du temps. Le seul bémol, c’est le prix, parce que chaque radio demande un travail unique. Il faut compter un peu plus de 300 euros pour la transformation, plus le prix de la radio.

>> Tous les podcasts d'Anthony Morel

Un casque qui se recharge tout seul

En plus des platines vinyles Bluetooth, qui sont aussi une bonne idée de cadeau (on en trouve à tous les prix), il y a "l’objet musical connecté". C’est un cadre au format vinyle, qu’on peut poser sur un meuble ou accrocher au mur. Mais quand on approche son smartphone, on a accès à l’album en question, mais aussi à plein de contenus additionnels, photos, vidéos d’archive, podcasts en lien avec l’artiste ou avec son actualité, dates de concert… Comme pour le vinyle, c’est le retour à l’objet réel, palpable, collectionnable… A l’heure du tout dématérialisé, des téléchargements et des plateformes de streaming, une bouffée d’air bienvenue.

Et pour profiter de toute cette musique, un casque un peu spécial… Le grand classique, ce sont les casques et les écouteurs à annulation de bruit active, pour créer une bulle de silence (pratique pour les télétravailleurs). Ces casques captent les sons extérieurs et ils vont créer une onde exactement inverse : les deux s’annulent, on n’entend plus rien. En soi, ce n’est pas nouveau (techno inventée par Bose et la Nasa dans les 70’s pour résoudre le problème du bruit assourdissant dans le cockpit d’une navette spatiale !), ça existe depuis plusieurs années avec des marques comme Jabra, Sony, Philips... Il y a plein de modèles sur le marché. Mais le coup de cœur du moment, c’est Urbanista Los Angeles. Il a une petite particularité par rapport à ses concurrents, c’est qu’il est auto-rechargeant. Sur l’anse qui relie les deux oreilles, se trouvent des mini panneaux très discrets qui vont capter la lumière, qu’elle soit du soleil ou artificielle, et l’utiliser pour recharger le casque. Autrement dit, à part si vous travaillez au fond d’une grotte, vous avez un casque qui ne se décharge pour ainsi dire jamais…

Anthony Morel