RMC

"A partir du moment où les vieux ne mourront plus, vivons, retrouvons notre liberté": le cri du coeur d'Etienne Liébig

Les Grandes Gueules sont revenues ce lundi sur la stratégie vaccinale. Etienne Liébig se demande s'il ne faudrait pas rouvrir le pays dès que les personnes seront vaccinées.

Après un week-end de vaccination intensifiée, l'épidémie de Covid-19 reste sous haute surveillance en France et la situation redevient critique en région parisienne, où les hôpitaux et cliniques ont reçu l'ordre de déprogrammer 40% des activités ce lundi pour faire face à l'afflux de patients.

Une réouverture et un retour à la vie normale semble loin. Toutefois les chiffres du Covid-19 pour les personnes âgées semblent être sur la bonne pente.

"Ne peut-on pas rouvrir le pays AVANT que tout le monde soit vacciné?"

A partir de ce constat, l'éducateur Etienne Liébig a lancé un cri du coeur dans Les Grandes Gueules en faveur d'une réouverture rapide dès que toutes les personnes à risque seront vaccinées.

"Je pense que la France est bloquée et a été bloquée parce que des personnes âgées mourraient. Je suis resté sur cette idée intelligente de protéger de personnes fragiles. Et ensuite on sera libérés. Est-ce que la stratégie de vaccination systématique de tout le pays est nécessaire? Ne peut-on pas ouvrir le pays avant que tout le monde soit vacciné? Il faut qu'on revive, si faut attendre 70 millions de Français vaccinés pour revivre...
J'étais resté sur l'idée qu'on a fait tout ça pour protéger les seniors. On n'a pas fait ça pour protéger les gamins. A partir du moment où les seniors ne meurent plus, retrouvons notre liberté, et jouons la carte de dire qu'on prend un risque mesuré. A partir du moment où les vieux ne meurent plus, vivons ! Si ils ne meurent plus il n'y a plus de raisons de rester enfermés."
J.A.