RMC

Affaire Sarkozy: le coup de gueule de Gilles-William Goldnadel contre Mediapart

L'avocat Gilles-William Goldnadel a défendu Nicolas Sarkozy ce vendredi dans Les Grandes Gueules et estime que Mediapart est moins tendre avec l'ancien président de la République qu'avec Tariq Ramadan.

L'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, s'est défendu avec vigueur jeudi soir sur TF1, promettant de "faire triompher (son) honneur", victime de "l'ignominie" de la "bande de Kadhafi" et de Mediapart, au lendemain de sa mise en examen dans l'enquête sur les soupçons de financement libyen de sa campagne de 2007.

"Je dois aux Français la vérité: je n'ai jamais trahi leur confiance", a-t-il déclaré lors du journal de 20 heures. Il a également témoigné de "la profondeur de (son) indignation".

"Ce journal d'extrême-gauche"

Il a visé plusieurs fois Mediapart et son fondateur Edwy Plenel, une attaque justifiée selon l'avocat et ami de Nicolas Sarkozy, Gilles-William Goldnadel qui intervenait dans Les Grandes Gueules ce vendredi.

"Il y a une animosité qui existe à l'égard de Sarkozy qui n'existe pas pour Ramadan, lance-t-il qualifiant Mediapart de "journal d'extrême-gauche". Ils sont invités partout et Monsieur Sarkozy avait parfaitement le droit de faire remarquer cela".
Les GG