RMC

Anne Hidalgo en jet sur le Tour de France: "Une erreur grossière de communication"

Les Grandes Gueules sont revenues ce vendredi sur le trajet controversé d'Anne Hidalgo sur le Tour de France dans le jet privé affrété par les organisateurs de la course. A-t-elle vraiment fauté?

Le Falcon qui fait tâche. La maire de Paris, Anne Hidalgo, est une des personnalités politiques qui montent toujours au front pour encourager la transition écologique dans le pays. Mais l'hebdomadaire Le canard enchaîné a épinglé un de ses voyages officiels effectués dans les Alpes à l'occasion du Tour de France.

L'élue parisienne a été invitée par la société ASO organisant la course qui se clôt traditionnellement sur les Champs-Elysées, et a rallié Chambéry par l'intermédiaire du jet privé transportant d'autres VIP pour cette étape dont la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.

Il a donc été reproché à la ponte du vélo à Paris d'utiliser ce moyen de transport pas très écologique pour un trajet si court.

Faute de com'? Faute écologique ?

Les Grandes Gueules sont revenues sur cet épisode ce vendredi. Le présentateur Alain Marschall estime que le problème réside plutôt dans le fait que la mairie de Paris ait changé de version pour justifier ce trajet.

En effet, dans un premier temps, les services de communications ont assuré que l’avion allait de toutes façons faire le trajet à vide pour acheminer des fioles de contrôle anti-dopage. Ce qui s’est avéré faux, comme l'a révélé Libération.

"Une faute grossière de communication", selon David Dickens, directeur marketing, qui trouve néanmoins que c'est le rôle d'une maire de grande ville de se rendre à genre d'événements. "Elle paye son statut de donneuse de leçons", estime de son côté l’étudiant Maxime Lledo, pendant que l'avocate Marie-Anne Soubré se demande ce qu’elle faisait là-bas. "Elle n’est pas ministre des sports."

James Abbott