RMC

Autotests, jauge réduite... La région PACA propose une expérimentation de réouverture des restaurants

Renaud Muselier était l'invité jeudi matin des Grandes Gueules sur RMC pour évoquer sa proposition d'expérimentation de réouverture des restaurants avec un nouveau protocole.

Un test à l'entrée du restaurant: le président LR de la région Paca Renaud Muselier et la présidente LR des Bouches-du-Rhône Martine Vassal ont demandé mercredi à Olivier Véran d'autoriser une expérience-test dans le département, limitée à quatre établissements au départ, pour envisager une réouverture du secteur.

Cette proposition intervient au moment où le gouvernement souligne une situation "hétérogène" mais "alarmante" dans certaines régions comme en Provence-Alpes-Côtes d'Azur où des mesures de confinement le week-end viennent d'être annoncées dans les Alpes-Maritimes.

Des autotests avec résultat en 10 minutes pour rentrer dans le restaurant

Protocole à l'appui, les deux responsables lui demandent "d'autoriser, en lien avec le préfet de région, une première expérience strictement contrôlée sur quatre établissements volontaires". "Il s'agit d'établir des filtres et barrières qui protègeront l'établissement, ses employés et ses clients en toute circonstances", assurent-ils.

Invité des Grandes Gueules ce jeudi, Renaud Muselier assure que c'est le moment idoine pour faire "des expérimentations sous contrôle pour montrer qu'il y a la capacité de rouvrir des espaces de restauration".

L'expérimentation suivrait un protocole strict, élaboré avec l'Institut hospitalo-universitaire Méditerranée infection dirigé par Didier Raoult, "dont un dépistage systématique du portage de SARS-CoV-2 chez toute personne, employé ou client, avant son entrée dans l'établissement".

"Chaque fois qu'on fait des demandes d'expérimentations pour rouvrir c'est toujours non", regrette Renaud Muselier

Ces tests se feraient par "auto-prélèvements salivaires" dont les résultats seraient connus "au plus tard 10 minutes après le début du test", précise le protocole.

Outre la désinfection des tables et chaises "entre chaque consommateur" et la mise à disposition de gel hydroalcoolique, il est aussi prévu que les tables soient espacées pour "respecter un espace personnel de 2 m2 par client" et que chaque table n'accueille pas "plus de six clients".

Mais Renaud Muselier n'a que très peu d'espoir que sa demande soit acceptée.

"Chaque fois qu'on fait des demandes d'expérimentations pour rouvrir c'est toujours non. C'est difficile. La difficulté c'est qu'ils nous expliquent très bien comment fermer mais pour rouvrir. Il faut apprendre à vivre avec, on voit qu'on rentre dans un doctrine de cas par cas, c'est une très bonne chose ! C'est un changement de cap, là-dedans il faut aller encore plus loin et montrer qu'on peut rouvrir et pour cela il faut faire des expérimentations", lance Renaud Muselier.
J.A. et AFP