RMC

Benoist Apparu: "Sarkozy devant les juges ? Espérons que la justice aille vite"

Benoist Apparu, ce mardi dans les Grande Gueules.

Benoist Apparu, ce mardi dans les Grande Gueules. - RMC

Le député-maire Les Républicains de Châlons-en-Champagne était l'invité des Grandes Gueules ce mardi, en pleine audition de Nicolas Sarkozy devant les juges dans le cadre de l'affaire Bygmalion. Le soutien d'Alain Juppé pour la primaire a appelé au respect de la présomption d'innocence.

Ce n'est pas parce qu'il soutient Alain Juppé qu'il se réjouit de l'audition devant les juges de son rival pour la primaire de la droite, Nicolas Sarkozy. Benoist Apparu, député-maire (Les Républicains) de Châlons-en-Champagne était l'invité des Grandes Gueules ce mardi, en pleine audition de l'ancien président par les juges.

Et il s'est agacé qu'on puisse mettre en doute l'innocence de l'ancien chef de l'État, qui risque une mise en examen dans l'affaire de ses comptes de campagne pour la présidentielle de 2012, dite aussi affaire Bygmalion. "Nicolas Sarkozy est un justiciable comme les autres, fait remarquer Benoist Apparu. Il a été plusieurs fois mis en examen, il a toujours bénéficié d'un non-lieu, autrement dit d'une reconnaissance de son innocence. Demain ce sera peut-être la même chose".

"La présomption d'innocence pour les politiques, on s'en fout"

"Matin, midi et soir, on porte en étendard les grands principes de la justice: présomption d'innocence, indépendance, secret de l'instruction, a-t-il poursuivi. Et sans aucun problème on galvaude les uns et les autres 10 minutes après en disant : la présomption d'innocence pour les politiques, on s'en fout".

Mais le soutien d'Alain Juppé reconnaît que cette affaire peut avoir des conséquences pour le bon déroulement de la primaire qui désignera le candidat de la droite en 2017. "Espérons que la justice aille vite, parce que ça peut polluer la campagne électorale. Mais ce seront aux citoyens au moment de la primaire et de l'élection, de dire si une (éventuelle) mise en examen leur pose problème ou non".

"Notre-Dame des Landes ? Hollande a eu raison"

Benoist Apparu a ensuite réagi à l'annonce de François Hollande de la tenue d'un référendum pour la construction ou le rejet de l'aéroport de Notre-Dame des Landes. Et pour le député Les Républicains, François Hollande a… eu raison. "Oui ! Je ne comprends pas les arguties juridiques du moment pour savoir si on peut ou pas faire un référendum. Ça me paraît plutôt intelligent. Qui doit voter ? Il me semble que consulter soit le département concerné, soit la région concernée, ça me semble légitime".

"Si on respecte le droit, il faut faire cet aéroport et expulser les zadistes. C'est la position au départ. Mais la décision politique, c'est de voir s'il y a une opportunité en matière économique et d'aménagement du territoire, à faire cet aéroport. Juridiquement on peut le faire, au niveau des opportunités, il y a un débat, alors tranchons-le par référendum", a exhorté Benoist Apparu.

Philippe Gril avec les GG