RMC

Braconnage à Thoiry: "c'est un gang de gens très organisés qui n'ont peur de rien"

Jacky Bonnemains, le président de l'association Robin des Bois, s'est indigné ce mercredi de la mort d'un rhinocéros braconnés au zoo de Thoiry. Il dénonce un véritable gang de braconniers.

"Extrêmement choqués" et "abasourdis": les soigneurs du zoo de Thoiry, près de Paris, sont inconsolables après la découverte d'un de leurs rhinocéros, Vince, quatre ans, abattu de trois balles dans la tête, la corne principale sciée et volée.

La macabre découverte, jugée inédite dans un zoo européen par les responsables de ce vaste parc animalier situé dans les Yvelines, a été faite mardi matin par la soigneuse des rhinocéros.

Pour Jacky Bonnemains, président de l'association Robin des Bois, estime qu'il s'agit de l'œuvre d'un gang très organisé: "C'est le transfert d'une technique très violente et très cruelle typiquement africaine et asiatique. Ces gens-là sont très organisés, n'ont peur de rien, sont supérieurement armés avec des fusils de très gros calibre munis de silencieux ou bien avec des kalachnikovs. Ils ne reculent devant rien. Donc quand on dit qu'il faut des vigiles armés ce n'est pas pour le petit zoo de campagne mais pour les zoos de la célébrité de Thoiry. Ils avaient 3 rhinocéros avec 10 kg de corne sur leur museau ça fait un million de dollars. 1 gramme se vend 100 dollars", a-t-il détaillé dans les Grandes Gueules ce mercredi.

Et selon lui, il faudrait mettre en place de sérieux moyens pour lutter contre ces actes: "C'est un gang. Ceux qui ont dépouillé les musées les salles des ventes, les châteaux des cornes de rhinocéros et si on laisse faire cette nouvelle pratique, si on ne met pas en avant des moyens dissuasifs comme des vigiles, ça va encourager les braconniers à continuer".

P.B.