RMC

C’est gentil de faire le procureur: passe d'armes entre Charles Consigny et Eric Dupond-Moretti sur le plateau des Grandes Gueules

Le chroniqueur des Grandes Gueules a attaqué le ministre de l'Intérieur estimant que celui-ci a renoncé à ses convictions depuis qu'il est entré au gouvernement.

Le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti était ce jeudi invité du Grand Oral des Grandes Gueules. Il a défendu le garde des Sceaux a présenté mercredi en Conseil des ministres un projet de loi visant à "restaurer la confiance" dans la justice déjà très critiqué par magistrats et avocats.

Parmi les principaux points de ce projet de loi figure la possibilité de filmer et de diffuser les audiences à la télévision, et l'encadrement des enquêtes préliminaires qui ne pourront durer plus de deux ans et auxquelles les personnes visées pourront avoir plus facilement accès. Le projet prévoit également, sans attendre la fin de l'expérimentation prévue pour 2022, de généraliser les cours criminelles départementales, composées de cinq magistrats professionnels, sans jury populaire.

>> A LIRE AUSSI - Marine Le Pen à l'Elysée? "Ce serait une catastrophe", lance Eric Dupond-Moretti sur RMC

L’avocat Charles Consigny, a profité de la présence de son ancien confrère pour lui faire part de sa déception. Il a défendu le garde des Sceaux a présenté mercredi en Conseil des ministres un projet de loi visant à "restaurer la confiance" dans la justice déjà très critiqué par magistrats et avocats.

"Vous dites que vous renforcez les jurys populaires, mais ce qu’on comprend, c’est qu’ils vont être supprimés dans une très grande partie des cas. Donc je ne suis pas sûr qu’on renforce en supprimant", indique-t-il.

"Vous n'êtes pas aux responsabilités, moi je le suis"

“Je suis un peu troublé, et ça, c’est typique de ce gouvernement, qui consiste à dire dans la même phrase le contraire de ce qu’on fait. Je trouve ça un peu inquiétant que la nature humaine puisse conduire quelqu’un à renoncer à plein de choses auxquelles on a cru juste parce qu’on a changé de perspective de carrière”, a-t-il précisé.

Une attaque que n’a pas laissé passer Eric Dupond-Moretti, qui a appelé Charles Consigny, “Monsieur le Procureur”.

“Vous n’avez jamais changé d’avis sur aucun sujet vous? Vous n’avez jamais plaidé une affaire que vous avez perdue? Ça fait de vous un avocat incompétant? Le Conseil d’Etat, c’est la conscience de la République. Le Conseil d’Etat, c’est la conscience de la République. Maintenant, c’est gentil de faire le procureur, mais vous n’êtes pas aux responsabilités, moi je le suis. S’agissant des cours criminelles, il y a un taux de satisfaction qui est de plus 10%. Et moi ministre qui veut réconcilier les Français et la justice, je devrais dire ce que vous dites, ce que vous exprimez, je n’en ai strictement rien à faire et pour plaire à monsieur Consigny et à d’ex-confrères, je vais continuer pour parachever ce que j’ai dit dans un contexte différent", appuie-t-il.
Guillaume Descours