RMC

Catherine Jacob sur le milieu du cinéma américain: "Les castings, c'était une horreur, elles y passaient toutes"

Invité chez les GG ce jeudi, l'actrice Catherine Jacob a donné son opinion sur les mouvements #Balanceton et #Timesup après l'affaire Weinstein.

#Balancetonporc, #Timesup, des hashtags nés en octobre dernier pour dénoncer les agressions sexuelles notamment dans le milieu professionnel après des accusations portées contre le célèbre producteur américain Harvey Weinstein.

Interrogé sur le sujet, l'actrice Catherine Jacob assure n'avoir jamais eu à subir ce genre de violences dans l'exercice de son métier:

"J'en ai rencontré plein des porcs mais pas forcément dans le métier. Je n'avais pas le profil de jeune première, moi j'ai émergé au bout de 10 ans et je n'étais pas née de la dernière pluie. J'ai rencontré des abrutis, mais la main dans la culotte, je ne l'ai jamais eue. Ils s'attaquent à des gamines mais c'est aussi la responsabilité de leurs agents. Moi je n'ai pas eu ça, mais il faut se réveiller un peu".

"Très bien pour les femmes anonymes"

Selon elle, la situation diffère entre la France et les Etats-Unis: "Le mouvement #Balanceton porc c'est très bien pour les femmes anonymes quand on n'a pas d'autre moyen de défense, pour quelqu'un qui est terrorisé par les représailles. On confond peut-être avec le système américain. Les castings aux Etats-Unis, c'était une horreur, elles y passaient toutes. En France, c'est un peu moins que ça".

P.B.