RMC

"Ce n’est pas quelqu’un qui aime le luxe" : le député Jean-Baptiste Moreau prend la défense de François de Rugy

Jean-Baptiste Moreau sur le plateau des Grandes Gueules

Jean-Baptiste Moreau sur le plateau des Grandes Gueules - Capture d'écran RMC Découverte

Le député de la Creuse a pris la défense de l'ancien ministre de la Transition écologique venu le voir dans sa circonscription depuis Nantes "dans une petite voiture".

Un soutien sans faille. Le député de la majorité Jean-Baptiste Moreau a pris la défense de François de Rugy, l'ex-ministre de la Transition écologique, remercié après la polémique liée aux fastueux dîners organisés dans son appartement de fonction du ministère dévoilée par Mediapart.

Le député de la Creuse a raconté avoir rencontré l’ancien président de l'Assemblée nationale, décrivant un homme simple: "Je l’ai rencontré. Il est venu me soutenir pendant ma campagne aux législatives au fin fond de la Creuse dans une petite voiture. Ce n’est pas quelqu’un qui aime le luxe et l’apparat".

"Journalisme d'insinuation"

Plus tôt, il avait estimé que François de Rugy n’aurait pas dû démissionner, dénonçant un "journalisme d’insinuation". S’il a concédé que certaines choses "moralement répréhensible" devaient être corrigée, il a regretté cette démission.

"On ne peut pas pousser un ministre à la démission pour des faits qui ne sont pas avérés ! C'est excessivement grave !", a-t-il conclu.

François de Rugy avait dû quitter son poste après les révélations de Mediapart sur les fastueux dîner de l'ancien Ministre avec des personnalités de la société civile. Le menu, composé de homard et bouteilles de vin issues de la cave de l'Assemblée nationale à plusieurs centaines d'euros, avait choqué l'opinion publique.

Guillaume Dussourt