RMC

Chevènement et la "discrétion" des musulmans: "un conseil que je leur ai donné dans leur intérêt"

Cet été, Jean-Pierre Chevènement avait fait polémique en conseillant "la discrétion" aux musulmans de France. Le président de la Fondation de l’islam de France, invité des Grandes Gueules vendredi, a assumé ses propos.

Nouveau président de la Fondation pour l’islam, Jean-Pierre Chevènement était l’invité des Grandes Gueules vendredi. L’ancien ministre est également venu présenter son dernier livre Un défi de civilisation (Fayard). Cet été, Jean-Pierre Chevènement avait fait polémique en conseillant "la discrétion" aux musulmans de France "dans cette période difficile" tout en assurant qu’ils "doivent pouvoir pratiquer leur culte en toute liberté".

"La laïcité n’est pas dirigée contre la religion"

Des propos assumés vendredi sur le plateau des GG. A la question "répéteriez-vous cette phrase?", Jean-Pierre Chevènement a répondu en assumant. "Bien entendu. C’est un conseil que je leur ai donné dans leur intérêt même, mais pas seulement à eux, à toutes les religions. Dans l’espace public et commun de débat qui est l’espace laïc, on doit produire des arguments raisonnés et ne pas afficher la révélation particulière de chacun, les dogmes, etc…". Pour lui "la laïcité n’est pas dirigée contre la religion. C’est une garantie pour la paix civile. Pour éviter qu’elles ne s’affrontent".

Les GG (avec AM)