RMC

Christiane Taubira refuse d'appeler les Guyanais à la vaccination: "La gauche est en train de se perdre sur ces questions", tacle Thomas Porcher

Les Grandes Gueules sont revenues ce jeudi matin sur la position floue de l'ancienne ministre concernant la vaccination.

L'ex-ministre Christiane Taubira s'est refusée jeudi à appeler la population de la Guyane, dont elle est originaire, à se faire vacciner contre le Covid-19, arguant qu'elle ne dispose pas des "éléments d'information" sur la situation et ne veut pas "décrédibiliser" sa "parole forte".

La Guyane reste très affectée par l'épidémie de coronavirus, avec un taux d'incidence de 498 cas pour 100.000 habitants et une hausse des hospitalisations au 21 septembre, selon l'Agence régionale de santé. Seuls 29,6% des Guyanais âgés de 12 ans et plus étaient complètement vaccinés au 15 septembre, contre 81,7% de la population éligible pour l'ensemble de la France, selon les chiffres de Santé Publique France.

"Je ne dispose pas des éléments d'information qui lui permettraient formellement soit de donner consigne"

Interrogée sur RTL sur les raisons pour lesquelles elle ne leur a pas lancé d'appel à se faire vacciner massivement, Christiane Taubira a estimé qu'elle n'avait "pas vocation" à le faire.

"Je suis un responsable politique qui n'est pas en exercice et qui par conséquent ne dispose pas des éléments d'information qui lui permettraient formellement soit de donner consigne, soit de considérer qu'au vu de ces éléments d'information je considère que je tiens un propos responsable", a-t-elle dit.

L'avis des GG

Barbara Lefèvre (enseignante et essayiste): "Madame Taubira, on apprécie ou pas ses prises de position. C'est une femme courageuse. Ce qui me gêne là, c'est que c'est ni oui ni non. Elle est sur un entre-deux. Elle nous a habitué à plus de courage politique. Bizarre que sur ce sujet, elle n'assume pas."

Johnny Blanc (fromager): "Si elle n'a pas les éléments nécessaires depuis deux ans, je ne sais pas où elle vit! Ceux qui disent qu'on n'a pas assez de recul c'est quoi, on attend dix ans?"

Thomas Porcher (économiste): "Pour moi il y a une grosse partie de la gauche en train de se perdre sur ces questions là. La gauche a plein de sujets sur lesquels s'en emparer pour débattre (délitement de l'hôpital, mondialisation...). On a l'impression qu'une partie de la gauche minimise la pandémie pour être forcément contre Macron. C'est ridicule. Il y a un problème"

J.A. et AFP