RMC

"Croiser des hommes torses nus, qui n’ont pas des corps d’athlètes, ce n'est pas agréable": à Royan, se dévêtir peut coûter cher

"Tablettes de chocolat et brioches restent dans l’emballage": les touristes qui souhaitent se promener torse nu ou en maillot de bain à Royan, en Charente-Maritimes, sont prévenus: elles risquent de payer une amende de 33 euros. Dominique Bergerot, adjointe au maire de Royan, était l'invitée des "Grandes Gueules".

"Tablettes de chocolat et brioches restent dans l’emballage": les personnes qui souhaitent se promener torse nu ou en maillot de bain à Royan, en Charente-Maritimes, sont prévenus. Si elles osent montrer leur torse, leur short de bain ou leur bikini, elles risquent de payer une amende de 33 euros. 

Pour faire passer le message, le maire Patrick Marengo a affiché une campagne à caractère humoristique où il demande aux hommes de se "rhabiller en centre-ville même si on revient de la plage"... avec deux personnes dessinés, l'un avec des abdos, l'autre plus bedonnant.

Pour lutter contre les incivilités dans la ville, le maire de Royan, a décidé de lancer une campagne insolite sous le signe de l’humour. 

Un arrêté municipal existe d'ailleurs depuis 2010 stipulant qu’il est interdit de se promener torse-nu en ville, mais il n'est pas toujours respecté dans cette station balnéaire.

Pour Dominique Bergerot, adjointe à la mairie de Royan, chaque été, c’est la même chose : 

"On a l’impression d’avoir une arrivée de Bidochons. On ne peut pas laisser une aussi jolie ville avec une population sympathique, partir à vau-l’eau! C’est dérangeant, parfois le caleçon est pratiquement à la raie des fesses. Croiser des hommes torses nus, qui n’ont pas des corps d’athlètes, ce n'est pas agréable. Franchement, c’est le respect des autres, nous ne sommes pas obligés de voir ça".

Cependant, l’édile a privilégié l’humour plutôt que sur la répression. Malgré tout, depuis la mise en place de la mesure, huit amendes ont été distribuées.

"Les gens ne sont pas obligés de sentir tes aisselles quand ils mangent!"

Une idée que partage Guilain, auditeur des GG. Ce directeur d’un magasin alimentaire dans la région du Pas-de-Calais, dans une zone touristique, a, lui, pris la décision d’interdire l’entrée aux personnes dévêtues:

"L’année dernière, certains vacanciers débarquaient en serviette de bain et tongs, à peine essuyer et dégoulinant encore d’eau. Mon personnel n’a pas à subir ça. Cette année, j’ai installé des affiches pour interdire l’entrée aux clients torses nus!"

Et la "Grande Gueule" Johnny Blanc de conclure: "Mais ça ne me viendrait pas à l'idée de me mettre torse nu en terrasse! Les gens ne sont pas obligés de sentir tes aisselles quand ils mangent!". CQFD... 

Marie Roux et Xavier Allain