RMC

Daniel Hechter, ancien proche de Johnny: "Laeticia ne l'a pas mis dans un cocon, mais dans son cocon"

-

- - -

Sur RMC, le créateur de mode et ancien ami proche de "l'idole des jeunes" regrette la bataille autour de l'héritage.

Daniel Hechter, créateur de mode et ancien ami proche de Johnny Hallyday, a de nouveau réagi à la bataille concernant la succession de la star. Son fils David et sa fille Laura ont été mis à l'écart du dernier testament rédigé aux Etats-Unis. Ces derniers réclament ainsi l'application du droit français où il est impossible de "déshériter" ses enfants. 

Invité de RMC ce mardi, Daniel Hechter estime que cette affaire est symbolique de ce qui se passe "dans beaucoup de familles françaises", et ne goûte visiblement que très peu que les enfants soient mis à l'écart, surtout pour la protection des "droits moraux" du chanteur.

"J’ai pris une position simple, je ne peux pas comprendre qu’on déshérite ses enfants", a-t-il lancé dans les Grandes Gueules. "Surtout des droits moraux. La seconde vie de Johnny Hallyday, elle commence maintenant. Une comédie musicale, un film ça peut venir. Et je crois que le fils et la fille du défunt ont le droit de dire: 'Je ne veux pas de tel acteur, tel metteur en scène car ça nuit à l'image de mon père'".

"Elle a fait le vide autour de lui"

Le créateur du Paris Saint-Germain est également revenu sur les origines de son amitié avec "l'idole des jeunes" en 1967, et a expliqué que c'est en raison d'une dispute entre Laeticia Hallyday et sa femme qu'ils se sont ensuite éloignés.

"Il y a eu un premier accrochage avec ma femme, donc on a arrêté un peu de se fréquenter, il m’a appelé, il était désolé. Je ne veux pas en parler de trop, mais elle a fait le vide autour de lui".

Daniel Hechter pense qu'il y a eu un "avant" et un "après" Laeticia Hallyday. Une des explications apportée est que Johnny Hallyday était une star depuis si longtemps qu'il voulait désormais "être tranquille", notamment après son accident vasculaire en 2009. Pour imager, il a repris les mots de la présidente du fan-club de Johnny en Belgique qui disait que "Laeticia voulait le protéger, mais à sa façon, qu'elle ne l'a pas mis dans un cocon, mais dans son cocon". "J'ai trouvé cette phrase intéressante, car quelque part, c'est un petit peu ça", conclut-il.

J.A. avec les GG