RMC

Delphine Batho: "Je vais saisir la justice pour mettre un coup d'arrêt au coup d'Etat au Parti socialiste"

Invitée du "Grand Oral" des Grandes Gueules, sur RMC, l'ancienne ministre a confié vouloir un "électrochoc" au sein du PS.

Les mots sont forts. Delphine Batho, candidate à la présidence du Parti socialiste, était l'invitée de Grandes Gueules, ce vendredi sur RMC.

L'ancienne ministre de l'Ecologie, en guerre ouverte avec la direction socialiste actuelle, une "petite mafia" avait-elle déjà dénoncé, a expliqué qu'elle ne peut "pas laisser faire ce qui est en train de se passer" au sein du Parti socialiste.

"Il faut qu'il y ait un électrochoc après cette déroute historique du Parti socialiste, que quelque chose se passe pour que demain ne soit pas la reconduction d'hier. La direction a décidé d'interdire les nouvelles candidatures. Et moi, je n'accepte pas qu'une liberté fondamentale qui est que tout le monde peut participer au débat soit bafouée. Je n'accepte pas cette atteinte à un droit fondamental. J'ai donc pris la décision de saisir la justice pour qu'il y ait un coup d'arrêt au coup d'Etat au Parti socialiste"

"Ils veulent liquider tout ce qui reste du Parti socialiste!"

Quelques instants plus tard, la candidate a confié que "Depuis lundi, je reçois énormément de messages d'anciens adhérents qui me disent qu'ils veulent revenir s'il y a un électrochoc! Le PS d'avant, les gens n'ont pas envie de le retrouver. Il faut écrire une nouvelle page de l'Histoire. Il y a toujours une place pour une espérance qui soit crédible".

Et d'accuser par la suite:

"Je dénonce une mafia qui est à la manœuvre pour organiser un petit coup d'Etat avec ce congrès sur la refondation du PS. Ils veulent liquider tout ce qui reste du Parti socialiste!"

X.A avec les Grandes Gueules