RMC

Des trains SNCF affichés complets mais en partie vides, à qui la faute?

Des trains SNCF roulent en partie vides durant les vacances et cette période de grève ce qui cause l'ire de certains clients qui n'ont pas pu réserver ces trains affichés comme étant "complets".

De nombreux utilisateurs de la SNCF ont témoigné de leur surprise de voir que des trains affichés complets durant la période de grève soient finalement pas totalement remplis. Partageant leurs images de rames vides sur les réseaux sociaux, les clients ont ainsi affiché leur mécontentement envers la compagnie ferroviaire qui a tenté d'offrir une explication à cela.

La SNCF a expliqué sur Twitter que certains trains étaient affichés complets pour permettre aux voyageurs dont les trains ont été supprimés de pouvoir échanger leur billet dans ces trains affichés complets. Donc de bloquer les réservations pour leur garantir un voyage.

Mais force est de constater que ce système a certains trains de rouler à moitié vides. La SNCF a avancé une autre explication au quotidien Ouest-France expliquant que c'est ainsi à cause des voyageurs qui annulent à la dernière minute leur billet et ne prennent pas un autre train.

"Que la SNCF nous dise aujourd'hui que c'est la faute des clients qui n'annulent pas leur billet je trouve ça tout à fait extraordinaire"

La faute aux clients absents, ou justification hasardeuse de la SNCF? Les Grandes Gueules sont revenues sur ces événements parlant de leurs expériences personnelles compliquées durant ces vacances. L'avocate Marie-Anne Soubré a tenté de prendre la voiture par exemple au détriment de son train annulé et estime que des milliers de clients SNCF ont fait de même.

"Des gens ont dû mettre en place des solutions alternatives. les gens ont pris leur voiture, fait du covoiturage... Quand j'ai voulu faire Paris-Toulouse le samedi des vacances les routes étaient déjà bondées à 5h du matin ! Les gens font ce qui peuvent.
Que la SNCF nous dise aujourd'hui que c'est la faute des clients qui n'annulent pas leur billet je trouve ça tout à fait extraordinaire", regrette-t-elle.

Le tacle du secrétaire général de FO-Cheminots à Jean-Baptiste Djebbari

Le secrétaire général du syndicat FO-Cheminots, Philippe Herbeck, était également l'invité des GG ce lundi et a tenté d'expliquer ce phénomène. Et pointe du doigt la communication du gouvernement durant cette période.

"On ne va pas dire que c'est la faute des voyageurs. On est dans un conflit installé depuis près d'un mois. La grève est massivement en place et les gens ont compris que c'était difficile de faire circuler les trains. 
On pense qu'il y a une erreur de communication. On a aujourd'hui un secrétaire d'Etat aux Transports avec M. Djebbari qui se fait foi d'être le président de la SNCF en faisant des annonces de garanties de pourcentage de circulation, alors qu'il ne connaît pas la technicité de nos métiers et de la programmations de trains. Et entre les annonces faites par cette personne et la réalité concrète de ce que cette entreprise peut faire, il y a un delta. Et je pense que ça a créé de la déception chez les gens."
J.A.