RMC

Evasion de Redoine Faïd: "Qui a peur en prison aujourd'hui? Ce ne sont pas les détenus"

Le braqueur récidiviste Redoine Faïd s'est évadé en hélicoptère dimanche matin de sa prison de Seine-et-Marne. Pour la GG Pascal Perri, il est temps d'investir davantage dans les prisons.

C'est la deuxième évasion de Redoine Faïd en 5 ans. Ce dimanche matin, le braqueur récidiviste de 46 ans, s'est évadé par hélicoptère de sa prison de Seine-et-Marne. L'opération effectuée avec la complicité d'un "commando armé" a duré quelques minutes et n'a fait ni blessé, ni otage.

La ministre de la Justice Nicole Belloubet a reconnu lundi qu'il y avait "peut-être" eu une défaillance au centre pénitentiaire de Réau. Pour Pascal Perri, il faut que le gouvernement revoit son rapport à la prison. "L'investissement public dans les prisons est insuffisant. On considère la prison comme la solution la plus disponible mais la moins honorable. Il y a toujours une hypothèque qui pèse sur le fait carcéral en France, ça conduit les politiques à sous-investir ce sujet. Mme Taubira, pendant tout son mandat, a expliqué que la prison ne servait à rien. Comment convaincre l'opinion d'investir dans les prisons?"

"Beaucoup d'amateurisme"

Et de tacler: "Tout ceci, c'est beaucoup d'amateurisme. Qui a peur en prison aujourd'hui? Ce ne sont pas les détenus, ce sont les surveillants. Car ils ne sont pas soutenus par les l'administration et les politiques. Parce qu'en France la prison n'est pas à sa juste place dans l'espace public. Tant qu'on ne fera pas des prisons des lieux de redressement inviolables, il y aura des aventures comme celles-ci".

Idole des apprentis délinquants des cités HLM, surnommé "l'écrivain" par les policiers, Redoine Faïd avait écrit son autobiographie ("Braqueur, des cités au grand banditisme") en 2010 et fait la tournée des plateaux de télévision, assurant alors s'être rangé.

P.B.