RMC

Féminisme: "Faire la guerre aux hommes n'est pas la solution", selon Tristane Banon

Invitée des Grandes Gueules ce mercredi sur RMC, la journaliste et auteure Tristane Banon plaide pour un féminisme nuancé.

La nuance en leitmotiv? Tristane Banon, journaliste et romancière, ne semble pas convaincue par le féminisme radical. Elle publie un livre intitulé "La paix des sexes" (éd. de l'Observatoire) et a tenu à souligner sa perplexité face aux théories féministes se revendiquant du "wokisme" ou de "l'intersectionnalité", ce mercredi face aux GG sur RMC.

"Nous sommes dans une société qui a consacré l'égalité des sexes par le droit. Nous avons tous, collectivement, hommes et femmes, à essayer de faire appliquer cette égalité au quotidien.
Et faire la guerre, et être de façon radicale contre les hommes, je ne pense pas que ce soit la solution. Déjà c'est mathématique: (s'ôter) la moitié de l'humanité pour aboutir à un résultat, c'est un peu dommage."

Agression par DSK: "Je n'ai jamais eu l'impression que toutes les femmes me soutenaient"

Elle-même victime de Dominique Strauss-Kahn, elle avait été lynchée médiatiquement au moment où elle a porté plainte, subissant des remarques condescendantes de toutes parts. Mais Tristane Banon assure que ce n'était pas une question de sexisme. 

"C'était des hommes mais aussi des femmes. Je n'ai jamais eu l'impression que toutes les femmes me soutenaient et que tous les hommes étaient contre moi. Il y a eu des hommes des femmes merveilleux, et d'autres hommes et femmes moins merveilleux."

>>> A LIRE AUSSI - Pierre Omidyar, ce discret milliardaire franco-américain, qui soutient la guerre contre Facebook et les fake-news

J.A.