RMC

Finie la terminale, dite la "maturité": "Changer de nom ne va pas changer le comportement des élèves"

Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, présente ce mercredi sa réforme du baccalauréat et du lycée. Une de ses mesures pourrait être un changement de nom de la terminale, rebaptisée "classe de maturité", au grand dam des Grandes Gueules.

Seconde, première... maturité! Les Grandes Gueules se sont amusées de la nouvelle dénomination de la terminale, que souhaiterait le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, qui présente ce mercredi sa réforme du bac et du lycée. On ne dira donc plus terminale, mais "classe de maturité", comme cela se fait ailleurs en Europe, notamment en Italie.

"Ça change quoi? C'est toujours la même chose", s'agace la grande gueule Johnny Blanc, rappelant l'exemple du ministère de l'Intérieur qui change le nom de la police de proximité en "police de sécurité du quotidien". 

"C'est du gadget"

"Autant cette réforme m'intéresse parce que pour une fois, j'ai l'impression qu'on a un ministre qui a envie de faire bouger les lignes et fait vraiment des changements, mais changer le nom… C'est du gadget, ce n'est pas sérieux. Même nous, les Grandes gueules, quand on en parle on en rit. Est-ce que changer le nom de la classe, ça va changer le comportement des élèves?", fait mine d'interroger Johnny Blanc.

P. G. avec les GG