RMC

France Télévisions au plus mal: "La privatisation n'est pas forcément la solution"

Alors que les audiences de France 2 et France 3 ont vu leur audience encore reculer en octobre et tomber à leur plus bas niveau historique, selon les derniers chiffres Médiamétrie publiés ce lundi, les Grandes Gueules s'interrogent: faut-il privatiser France Télévisions? "Non", répond Thierry Moreau, directeur de la rédaction de Télé 7 Jours.

France Télévisions touche le fond. Selon les derniers chiffres Médiamétrie, France 2 est tombée à 12,3% de part d'audience (-1,6 point par rapport à octobre 2015) et France 3 à 8,6% (-0,4 pt), les plus mauvais scores de leur histoire. France 2 continue donc sa dégringolade, après une rentrée calamiteuse pour ses émissions de l'après-midi. Pour autant, Thierry Moreau, directeur de la rédaction de Télé 7 Jours, estime, ce mercredi dans les Grandes Gueules, que "la privatisation n'est pas forcément la solution" pour sortir de la crise.

"Mais le resserrement des chaînes serait peut-être une voie médiane plutôt intéressante, avance-t-il. Il y a beaucoup de chaînes du service public. On ne voit par exemple pas la ligne éditoriale de France 4. Elle pourrait donc être supprimée sauf que Delphine Ernotte (la présidente du groupe, ndlr) s'est engagée à n'arrêter aucune chaîne. C'est donc compliqué. Mais le problème il est que, comme chaque fois qu'une nouvelle direction arrive à France TV, elle dit 'On s'en fout de l'audience et on va faire de la qualité'. Ils tentent des choses, ça ne fonctionne pas et ils reviennent aux fondamentaux".

M.R avec Les Grandes Gueules