RMC

G7 de Biarritz: quel sera le dispositif de sécurité déployé?

13.200 forces de l'ordre seront mobilisés pour le G7 a dévoilé le ministre de l'intérieur, Christophe Castaner en déplacement à Biarritz pour le sommet qui débutera samedi. Le gouvernement redoute notamment la présence de "blacks blocs".

Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, a annoncé un très important dispositif de sécurité pour le G7 qui commence samedi à Biarritz. Près de 13.200 membres des forces de l’ordre seront présentes sur le terrain pour sécuriser l’évènement. Le gouvernement craint notamment la présence de Blacks blocks ce week-end. 

Et si le dispositif est aussi important c’est aussi parce que le terrain est particulièrement compliqué. Le seul avantage de Biarritz, confie un policier, c'est le littoral. Un front de mer c'est plus facile à sécuriser ça demande moins d'effectifs. 

Pour le reste le maitre mot sera l'adaptation. En plus des forces mobiles, gendarmes et CRS qui vont notamment tenir des barrages, les Brav les brigades de répression de l'action violente mises en place pendant les manifestations des "gilets jaunes" à Paris, seront également mobilisées. 

Des policiers aussi présents à Hendaye

Leur mission sera d’intervenir rapidement et d’interpeller en cas de violences urbaines. Un modèle idéal pour les ruelles de Biarritz en cas d'intrusion de black blocs notamment. 

L'ensemble des effectifs ne sera pas concentré sur la seule agglomération de Bayonne-Anglet-Biarritz. De nombreux policiers et gendarmes seront également présents plus au sud à Hendaye, notamment. C’est là qu’est organisé le contre-sommet des altermondialistes qui doit attirer plus de 10.000 personnes. C’est également là que les autorités craignent des débordements.

Marion Dubreuil avec Guillaume Descours