RMC

Il y a six mois, Juan Branco disait vouloir faire "chuter" Benjamin Griveaux et l'exposer "nu, dans sa laideur"

Paris Match a dévoilé mercredi l'existence d'une vieille vidéo dans laquelle Juan Branco menace Benjamin Griveaux et exprime le souhait de le faire "chuter" et "l'écraser".

Seul, illuminant la moitié de son visage dans une mise en scène mystérieuse, Juan Branco exprimait dès juillet dernier l'envie de faire "chuter" Benjamin Griveaux.

L'avocat et essayiste possède des liens encore troubles avec l'activiste russe Piotr Pavlenski qui est à l'origine de la diffusion de vidéos intimes du candidat Benjamin Griveaux, qui a renoncé à briguer la mairie de Paris après la diffusion des images. 

Juan Branco avait dit avoir "conseillé" Piotr Pavlenski sur les vidéos à l'origine du retrait de l'ancien porte-parole du gouvernement avant leur diffusion. Il dit avoir été "approché" par l'artiste pour "avoir un avis juridique sur la situation" et "vérifier la fiabilité" de la vidéo avant sa diffusion. Il dément en revanche tout rôle dans la divulgation de la vidéo.

"En le forçant à une confrontation qui forcerait à le voir nu dans sa laideur"

Néanmoins Paris Match exhume cette vidéo de 17 minutes sur YouTube dans laquelle il évoque différents sujets dont celui de Benjamin Griveaux qu'il qualifie de "couard" et "lâche".

"J'ai volontairement laissé fuiter que l'idée d'une candidature à la mairie de Paris pourrait intervenir et que l'enfant chéri de la 'Macronie', un certain Benjamin Griveaux, pourrait de ce fait chuter. Il ne s'agirait pas tant de vaincre que de l'écraser. En lui renvoyant sa morgue et son mépris, son incompétence et son inanité. En le forçant à une confrontation qui, au delà des petits jeux oligarchiques auxquels se prêtent avec tant d'entrain Anne Hidalgo, forcerait à le voir nu dans sa laideur."

Reste à savoir s'il évoquait-il l'intimité des vidéos que Piotr Pavlenski diffusait quelques mois plus tard ou utilisait une simple figure de style...

J.A.