RMC

"Ils n'en n'ont rien à foutre des Français": Yannick Jadot tacle le ministère des Finances sur RMC

Yannick Jadot, député européen et tête de liste en vue des élections européennes de fin mai, refuse toujours toute alliance avec d'autres formations de gauche et s'énerve contre le gouvernement et Bercy.

Le député européen Yannick Jadot était l’invité des Grandes Gueules ce mercredi sur RMC. Il a confirmé qu’il refuse la main tendue par d’autres formations de gauche pour faire front commun aux élections européennes. "Il n’y a jamais eu d’alliance ! Il y en a qui ont peur de ne pas avoir d’élus. Je ne veux pas être le gilet de sauvetage du Parti socialiste", lance-t-il. 

Il veut maintenir son cap écologique et veut "offrir aux Français des solutions contre la vie chère" en restant dans son couloir écologique. Il estime que son parti a de quoi répondre aux attentes des “gilets jaunes” qui luttaient pourtant largement contre la taxe sur les carburants.

"Ca se passe étonnamment très bien avec les gilets jaunes. Autant chez les bonnets rouges il y avait un discours anti-écolo, on ne l’entend pas aujourd’hui. Ils veulent de la justice fiscale y compris sur la question de l’écologie."

"C’est du foutage de gueule à tous les étages"

Le rabotage de niches fiscales qui pourraient être positives pour la transition écologique est également une chose qui excède le député européen.

"Ce qui rend la politique insupportable c’est quand bercy parle avec des feuilles Excel. Ils ont fait leurs petits calculs et ils n’en ont rien à foutre des Français. Ils réduisent les APL de cinq euros par-ci, tous ceux qui ont formé leurs artisans pour les fenêtres.
Et d’un seul coup on les supprime du jour au lendemain. C’est du foutage de gueule à tous les étages. Je suis pour qu’on taxe ce qui pollue, ce qui détruit le travail. Et à l’inverse pour qu’on taxe beaucoup moins ce qui protège l’environnement et qui protège les emplois."
James Abbott