RMC

Je peux vous assurer que Jean-Vincent Placé n'est pas le seul politique alcoolique

Jean-Vincent Placé présente ses excuses ce mercredi dans Paris Match, après sa soirée alcoolisée du 5 avril qui l'a vu finir sa nuit en garde à vue. Il confesse son alcoolisme et assure qu'il va se soigner. La grande gueule Elina Dumont regrette qu'il ne l'ait pas fait avant.

Jean-Vincent Placé s'explique pour la première fois dans Paris Match, ce mercredi. Après sa soirée alcoolisée du 5 avril dernier qui l'a conduit au commissariat, l'ancien sénateur et ministre, s'il réfute les accusations de racisme, dit bien mesurer "la honte et l'indignité d'avoir été en état d'ébriété et d'avoir eu un comportement déplacé et inconvenant". Il reconnaît également son alcoolisme et promet: "Je vais me soigner". Il devra comparaître le 11 juillet devant le tribunal pour violences, injures à caractère racial et outrage à agent. 

"A mon avis, il boit depuis très longtemps"

"Ce que je trouve dommage de la part de M. Placé qui, à mon avis, boit depuis très longtemps, c'est qu'il ait fallu cette intervention pour qu'il prenne conscience qu'il était alcoolique, a réagi la grande gueule Élina Dumont. "Pour avoir côtoyé un certain nombre de politiques, je peux vous assurer qu'il n'est pas le seul", a-t-elle poursuivi.

Elina Dumont qui regrette qu'en France, "c'est un tabou de dire qu'on est alcoolique". "Moi je n'ai pas peur de le dire, toute ma vie je serai fragile avec ça. Il faut arrêter que ce soit un tabou parce que les gens ne se soignent pas". La grande gueule espère que cette histoire "pourra aider" d'autres alcooliques à se soigner.

P. G. avec les GG