RMC

Jospin, Hollande, Bayrou... les dinosaures de la politique sont-ils de retour ?

Les dinosaures de la politique font un retour médiatique en meute en cette rentrée. Nicolas Sarkozy est poussé pour reprendre les rênes de la droite, Lionel Jospin juge le mandat d'Emmanuel Macron et François Hollande veut "travailler sur le projet" de la gauche pour 2022. Des retours qui peinent à convaincre les "Grandes Gueules".

Lionel Jospin fait son retour médiatique. Retiré de la vie politique après sa défaite au premier tout de la présidentielle de 2002, l'ancien Premier ministre dresse dans son essai "Un temps troublé", un bilan critique des trois premières années du mandat d'Emmanuel Macron. Sur le même bord politique, c'est l'ancien Président de la République François Hollande qui annonce vouloir "travailler sur le projet" présidentiel de la gauche en 2022.

Et les éléphants du Parti socialiste ne sont pas les seuls à faire leur retour sur la scène médiatique. Réélu maire de Pau, François Bayrou a récemment fait son "come-back" sur le devant de la scène nationale après sa nomination comme Haut-commissaire au plan tandis qu'à droite, on pousse pour un retour de Nicolas Sarkozy au premier plan, qui fait actuellement la tournée des librairies pour présenter son dernier livre, "Le temps des tempêtes".

"Ils resservent indéfiniment la même soupe"

"Ce sont des têtes de gondoles médiatiques mais en dehors de ça, je ne suis pas sur qu'ils intéressent plus que ça leur base de fan", juge ce jeudi sur RMC Charles Consigny. "Je serais à l'écoute si ils avaient quelque chose de clairvoyant et intéressant à dire mais j'ai plus l'impression qu'ils n'arrivent pas à renouveler leur point de vue sur les choses. Ils resservent indéfiniment la même soupe", juge-t-il.

"Je pense que l'on aurait pu se passer sans difficulté de François Bayrou comme nouveau haut-commissaire au plan tout comme l'on pourrait se passer de la fondation de François Hollande pour l'engagement qui nous coûte des millions d'euros d'argent public. J'aimerais que ces personnalités se montre décentes et ne se comportent pas comme des ayants-droits sur l'Etat français. On n'est plus dans l'ancien régime!", ajoute Charles Consigny.

"C'est la bourgeoisie d'Etat qui a été au pouvoir et qui est responsable de certaines problématiques de notre pays!", déplore de son côté Zohra Bitan. "Qu'il fasse le tour des librairies ça ne me gêne pas mais je ne crois pas que Lionel Jospin puisse faire autre chose", conclu David Dickens.

Guillaume Dussourt