RMC

Juif de service: Yannick Jadot s’explique après ses propos contre Eric Zemmour, l’idiot utile de l’antisémitisme

Dans "Les Grandes Gueules" ce lundi sur RMC et RMC Story, Yannick Jadot s’est expliqué sur son attaque contre Eric Zemmour, qualifié de "juif de service de l’antisémitisme". Le candidat à la présidentielle d’Europe Ecologie-Les Verts appelle à "un sursaut" contre les propos de l’ex-polémiste, qui vise également l’Elysée.

"Juif de service". Yannick Jadot, le candidat à la présidentielle d’Europe Ecologie-Les Verts, a utilisé cette expression sur Radio J ce dimanche, à propos d’Eric Zemmour. Dans "Les Grandes Gueules" ce lundi sur RMC et RMC Story, il appelle à "un sursaut" face à l’ancien polémiste, également candidat à la présidentielle.

"Ça fait des années et particulièrement des semaines qu’Eric Zemmour porte l’antisémitisme, explique Yannick Jadot. Il condamne Dreyfus. Il réhabilite Pétain, notamment dans son action de déportation des juifs. Il a toujours défendu Maurice Papon. Souvenez-nous ce qu’il écrivait, ce qu’il déclarait sur les juifs arrivés en France au début de la Seconde guerre mondiale avaient presque mérité ce qui leur arrivait. En permanence, Eric Zemmour porte l’antisémitisme, le racisme, le révisionnisme. Je crois qu’il faut que ça s’arrête, que notre pays se réveille par rapport à tels propos. Les actes antisémites ont augmenté encore ces dernières années. Il y a une sorte de libération de la parole. Je vous rappelle aussi les propos du Grand rabbin de France appelant à ce qu’il n’y ait pas un seul vote juif pour Eric Zemmour."

>> Tous les podcasts des "Grandes Gueules" sur RMC

​​​​​​​

"Peu importe la formule"

"Quand c’était Le Pen qui tenait ces propos-là, ça scandalisait tout le monde, ajoute l’écologiste. Eric Zemmour, au fond, se sert de sa religion pour servir d’excuse à toute l’extrême droite qui n’attendait qu’un tel représentant pour libérer la parole. Regardez d’ailleurs qui m’attaque depuis hier soir : c’est toute l’extrême droite, c’est Ciotti, c’est Valeurs actuelles, c’est tous les soutiens d’Eric Zemmour qui veulent même supprimer la loi Gayssot parce qu’ils pensent que le racisme et l’antisémitisme sont des opinions et non pas des délits."

"Il y a toute une partie de la population qui a trouvé en Zemmour quelqu’un de bien pratique pour assumer l’antisémitisme, estime Yannick Jadot. Donc au fond, il est l’idiot utile de l’antisémitisme. Moi, ce que j’ai voulu, peu importe la formule, c’est qu’on parle de cet antisémitisme, de ce racisme, de ce révisionnisme, qui est extrêmement grave et dangereux."

"Il faut que tout le monde se réveille"

Malgré ces condamnations pour provocation à la haine, Eric Zemmour n’est pas empêché d’être candidat à la présidentielle. Faudra-t-il revoir la loi pour les prochaines élections ? Pour Yannick Jadot à cet instant, "le sujet, c’est combattre les idées d’Eric Zemmour". "Il bénéficie d’une forme de complaisance un peu partout, assure-t-il. On voit même Valérie Pécresse reprendre sa ligne principale, sur le grand remplacement. J’invite à un sursaut, partout. Autour de nous, les gens disent : ‘Ah, Zemmour, c’est différent, il renouvelle la politique, c’est bien, il est disruptif…’. Attention. Regardons ce que dit Zemmour. Il assume le racisme, le révisionnisme, l’antisémitisme. Il assumait même sa solidarité avec Tariq Ramadan. Il faut que tout le monde se réveille."

LP