RMC

La défiscalisation des dons agace de nombreux élus

De nombreux élus de la République, de l'opposition comme de la majorité, craignent que la facture soit un peu trop salée pour l'Etat avec les promesses de dons de riches patrons Français.

La pluie de dons sur annoncée après l’incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris pourrait avoir un effet néfaste sur les finances de l’Etat avec 66% de réduction d'impôt pour les particuliers, 60% pour les entreprises. Pour la famille Arnault, qui a annoncé débloquer, 200 millions d'euros c'est par exemple un manque à gagner de 120 millions d'euros pour l'Etat.

Une réduction accrue pour les petites sommes ?

Voilà qui agace de nombreux élus dans l'opposition comme dans la majorité. Gilles Carrez, député les Républicains, rappelle notamment que ces entreprises peuvent très bien ne pas déclarer ces dons et donc ne pas bénéficier de déductions d'impôts. C’est ce que doit faire François-Henri Pinault qui a annoncé ce matin qu'il allait renoncer à la réduction d'impôt.

Mais des Sénateurs LR ont annoncé hier qu'ils allaient plutôt proposer de porter à 90% cette réduction uniquement pour les particuliers et dans la limite de 1000 euros. Une requête entendue par Edouard Philippe. Le Premier ministre a annoncé mercredi une réduction fiscale de 75% pour les dons inférieurs à 1000 euros. De quoi selon offrir à chaque Français la possibilité de contribuer à la restauration de ce joyau de notre patrimoine historique.

Pierrick Bonno (avec Guillaume Dussourt)