RMC

La nationalité française est la plus enviée au monde: "Ca montre qu'on est un peuple de râleurs"

Une étude montre que la nationalité française est pour la huitième année d'affilée la plus enviée au monde.

Comme l'a montré une étude diffusée vendredi dernier, la nationalité française serait la plus enviée au monde. Le "Kalin&Kochenov Quality of Nationality Index (QNI)" montre que pour la huitième année consécutive la France est en tête des "meilleures" nationalités dans le monde avec un score de 83,5%. La deuxième place est occupée par l'Allemagne et les Pays-Bas à égalité avec 82,8% devant le Danemark 4e (81,7%) et la Suède 5e (81,5%).

Les Grandes Gueules sont revenues sur ce classement basé sur différents critères comme la puissance économique, l'indice de développement humain, la paix, la stabilité ou encore la liberté de voyager et de s'installer dans un autre pays.

"Ce genre d’enquête montre qu’on n’est pas si malheureux"

Le médecin généraliste Jérôme Marty concède que ce genre d'informations positive montre que l'on n'est pas si mal lotis en France.

"Ca montre qu'on est un peuple de râleurs car on oublie que les points essentiels qui font une nation, comme la liberté par exemple, on l’a et on l’a en plein. On est tout le temps en train de dire que ça ne marche pas dans ce pays et ce genre d’enquête montre qu’on n’est pas si malheureux. On ne le dit pas assez."

"On pourrait peut-être s’aimer un peu plus !"

L'avocate Marie-Anne Soubré note quant à elle que l'image de la France à l'étranger est bien meilleure que celle que l'on a ici.

"J’aime beaucoup râler mais quand j’ai la chance d’aller à l’étranger je vois qu’on a quand même une belle image. Les gens, quand on dit qu’on est Français, on voit qu’ils aiment la France. On va garder notre façon de râler mais on pourrait peut-être s’aimer un peu plus !"

"Nous sommes (aux GG) des virtuoses dans le concert du gémissement"

L'avocat Gilles-William Goldnadel reconnaît également que, notamment aux Grandes Gueules, on a souvent tendance à se plaindre en oubliant de prendre un peu de hauteur.

"Ca relativise les problèmes. C’est vrai qu’il y a une part d’indécence d’être dans un misérabilisme permanent. Nous sommes (aux GG) des virtuoses dans le concert du gémissement."
J.A.